Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Eric Woerth promet qu’il n’y aura « pas d’augmentation » des impôts en 2008

Eric Woerth promet qu’il n’y aura « pas d’augmentation » des impôts en 2008

© AP – Mercredi 24 octobre

PARIS – Pressé par la gauche de s’engager à  ne pas relever les prélèvements obligatoires après les municipales de mars, le ministre du Budget Eric Woerth a promis mercredi qu’il n’y aurait « pas d’augmentation », accusant l’opposition de « mentir ».

Mardi, les députés avaient adopté la partie recettes du budget 2008. La gauche accuse le gouvernement de préparer un « budget caché » après les municipales, avec à  la clé des hausses de la CSG, de la CRDS ou encore la mise en place d’une TVA sociale.

« Non, voilà , nous n’augmenterons pas les impôts comme vous nous le dites chaque fois! Ils ont été clairement définis, ils sont dans le budget », s’est emporté le ministre du Budget Eric Woerth lors de la séance de questions au gouvernement à  l’Assemblée nationale. « Je pense que ma réponse est claire: pas d’augmentation ».

« Nous avons l’habitude de voter une fois le budget dans l’année. Nous avons voté hier la première partie de la loi de finances » pour 2008, a-t-il martelé, réfutant l’idée selon laquelle le gouvernement préparerait un projet de loi de finances rectificative pour le printemps, comme l’en accuse l’opposition.

« Vous vous trompez! Ca ne sert à  rien de vouloir mentir », a sermonné Eric Woerth. « Vous passez votre temps à  vouloir créer une réalité qui n’existe pas. Regardez les choses en face ».

Interpellé par le député communiste Jean-Pierre Brard, qui a dénoncé « l’amour immodéré pour les privilégiés » de la droite, le ministre du Budget lui a vertement répondu: « un mensonge, même très souvent répété, reste un mensonge (…). Vous êtes dans l’erreur, vous y persistez, c’est votre droit ». AP


Publié le 25 octobre, 2007 dans La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire