Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Delanoë Favorable au Traité Simplifié

Delanoë « favorable » au nouveau traité européen, appelle le PS à  le ratifier

© AFP – Mercredi 24 octobre

bertrand delanoe

PARIS (AFP) – Le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, s’est déclaré mercredi « favorable » au nouveau traité européen et a appelé le Parti socialiste à  soutenir, « sans complexe et sans état d’âme », sa ratification.

« En tant qu’Européen convaincu, je suis favorable à  ce traité, et je crois que le Parti socialiste devrait, sans complexe et sans état d’âme, adopter une position de convictions, donc une position claire: soutenir la ratification de ce texte, qu’il ne faut pas idéaliser, mais dont il ne faut pas contester l’utilité », a affirmé le maire de Paris dans un communiqué.

« Même s’il constitue un instrument imparfait, le nouveau traité européen a le mérite -essentiel- de sortir d’une situation de blocage institutionnel », a estimé M. Delanoë.

« S’abstenir sur ce traité reviendrait, pour les socialistes français, à  laisser le chef de l’Etat s’approprier une ligne soutenue par toute l’Europe progressiste », a-t-il ajouté.

Selon lui, le nouveau traité « résulte d’une volonté commune de tous les chefs d’Etat et de gouvernement européens, au service de l’Europe dans son ensemble ». Il y voit « un compromis pertinent », auquel ont notamment contribué des responsables de gauche ou de centre gauche tels que « José Luis Zapatero, Romano Prodi ou José Socrates, et dont le contenu est approuvé par tous les socialistes européens ».

« Pour moi, l’Europe est d’abord affaire de volonté politique: les grands enjeux, aujourd’hui, consistent à  créer les conditions pour servir la croissance, l’innovation, la solidarité et le développement durable » et « ce texte offre précisément -même imparfaitement- un cadre qui permettra d’avancer sur chacun de ces sujets, à  condition que s’exprime cette volonté politique », a écrit le maire.

Pour M. Delanoë, « le texte renonce -à  juste titre- à  reprendre la IIIe partie du projet de traité constitutionnel, celle-là  même qui avait été la plus contestée lors du débat référendaire » de 2005.


Publicité
Publié le 25 octobre, 2007 dans Europe & UE.

Laissez un commentaire