Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Tony Blair Pourrait être le premier Président de l’Union Européenne?

Tony Blair Pourrait être le premier Président de l’Union Européenne

sarko blair

D’après cet article du Financial Times (ft) on peut lire que Sarkozy a eu un rendez-vous privé le 15 Juin 2007 avec l’ancien premier ministre britannique Tony Blair pour discuter des possibilités pour Blair de devenir le premier président de l’Union Européenne, mais Blair semble refuser l’offre de Sarkozy.

Dans cette autre article du DailyMail, il explique la même chose… Sarkozy a proposé à  Blair de devenir le premier président du conseil européen, donc de l’Union Européenne.

Et voila un super article de dedefensa.org, Vont-ils sacrer Blair Empereur d’Europe? Horreur?, que je vous conseil de lire et dont voici les gros titres (certains passages sont accentués par mes soins),

22 octobre 2007 €” Le sommet de Lisbonne (18-19 octobre) de l’UE fut un coup, comme les affectionnent les dirigeants politiques aujourd’hui. Beau coup d’effet d’annonce, concernant des matières contestables marquées par l’incertitude. On parvint à  s’entendre sur le traité censé tenir lieu de Constitution tout en sachant que nombre des incertitudes qui l’entourent ne sont pas résolues, que son application sera chaotique. L’accord fut acclamé, et souligné d’une façon paradoxale par un Gordon Brown qui précisa qu’ainsi le dossier de la réforme de l’UE était clos et qu’il n’y aurait plus de transfert de souveraineté.

D’autre part, – autre coup – certains tentèrent de mettre en selle Tony Blair pour la présidence de l’Europe qu’implique le traité (premier président européen au 1er janvier 2009, – pour 30 mois pouvant être prolongé en 5 ans, évoluant dans une probable confusion aux côtés du président par rotation, – premier ministre ou chef d’Etat du pays qui assure la présidence de l’UE de 6 mois en 6 mois). C’est à  ce second événement que nous nous attachons.

L’International Herald Tribune présente la chose le 20 octobre, à  l’américaine, c’est-à -dire avec un regard extérieur qui ne comprend pas grand chose à  sa signification éventuelle. Il ne faut pas leur en vouloir de ne rien comprendre. D’une certaine façon, l’Europe est faite un peu pour cela, – pour qu’on n’y comprenne rien.

Pour voir l’article de l’Herald Tribune allez voir la source de l’article, et cela continue, seulement les gros titres,

Curieuse idée… Bonne idée? Ou bien, idée épouvantable qui est une trahison de l’Europe? Première autre façon de poser cette dernière question: avec Blair, l’Europe tomberait-elle dans l’escarcelle (bourse) des USA? Deuxième autre façon de poser la question : l’Europe n’est-elle pas d’ores et déjà  dans l’escarcelle des USA, €” et si oui, quel effet aurait l’arrivée de Blair?

(…) Pour les Français logiques, pour les européistes, pour les partisans de l’Europe-puisssance, le système actuel est une constante trahison de ce qu’ils recherchent. La bureaucratie est totalement acquise aux idées libérales et américanistes;

(…) On a eu une démonstration discrète mais convaincante de la chose la semaine dernière, lors du Conseil des ministres des affaires étrangères des 15-16 octobre. La France y jouait le rôle, paradoxal pour elle, de l’élément pro-US supplémentaire avec son étrange politique iranienne. […] c’est-à -dire qu’elle venait proposer objectivement, quoi qu’il en soit des intentions françaises, un alignement de l’UE sur la ligne dure US …

(…) C’est dans cette optique qu’il faut apprécier une candidature Blair pour janvier 2009. Comme la politique iranienne de la France, Blair introduirait un facteur de confusion, avec des éléments personnels de concurrence, de vanité, etc. …

(…) Blair est une personnalité d’un énorme poids dans notre univers virtualiste. Tout le monde dit officiellement que c’est un homme admirable et un grand homme d’Etat et, officieusement, qu’il est insupportable et qu’il faut tout faire pour le contrôler, le brider, le contrecarrer. …

(…) Blair est férocement et joyeusement pro-US (l’Irak), comme il sait être singulièrement pro-européen (traité de Saint-Malo)

(…) Donnez-nous Blair comme premier président d’Europe et vous aurez le vrai débat sur les liens avec les USA qu’on écarte depuis un demi-siècle tant on en craint le résultat.

Président du Conseil européen: Sarkozy pense à  Juncker, Brown à  Blair

D’après cet article de Tageblatt.lu, Luxembourg, Sarkozy pense aussi au premier ministre luxembourgeois Juncker comme candidat potentiel de la présidence Européenne de Janvier 2009. Mais on peut quand même lire que Blair reste le candidat favoris,

(…) Le Premier ministre britannique Gordon Brown a lui considéré que son prédécesseur Tony Blair serait un « candidat remarquable pour n’importe quel poste à  stature internationale ». Pour M. Sarkozy, Tony Blair est « le plus européen des anglais. Qu’on puisse penser à  lui, c’est assez intelligent ». Les deux hommes ont cependant jugé que ce débat était prématuré, le traité devant encore être ratifié dans chacun des 27 Etats membres pour entrer en vigueur début 2009.

(…) Ce président « préparera les sommets et représentera l’UE sur la scène mondiale »

Article LeMonde.fr, Blair VS Juncker

Source: LeMonde.fr, je cite,

Le titulaire entrera en fonctions dès l’application du traité, début 2009. Il devra donc être désigné fin 2008, sous la présidence française. Deux noms circulent, ceux de l’actuel premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, et de l’ancien premier ministre britannique Tony Blair. Nicolas Sarkozy a rendu hommage aux deux hommes mais a refusé de prendre parti.

On sait déjà  pour qui est Sarkozy. N’est-ce pas? Imaginez une Europe avec un Tony Blair président.

Publié le 24 octobre, 2007 dans Europe & UE.

Laissez un commentaire