Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’Union Européenne en Action 24/10/07

Défense: les Européens appelés à  s’unir pour construire hélicoptères et satellites de surveillance

© AP – Mardi 23 octobre

BRUXELLES – Le nouveau patron de l’Agence européenne de défense (AED) a appelé mardi les pays de l’Union européenne à  concevoir conjointement de nouveaux hélicoptères de transport et un système de surveillance satellite avancé pour réduire leur dépendance à  la technologie militaire américaine.

Selon Alexander Weis, les deux projets permettraient à  l’Europe de combler des lacunes importantes sur le plan militaire et de mieux rivaliser en la matière avec les Etats-Unis. « Nous devons nous renforcer avant d’arriver à  une réelle coopération transatlantique », a-t-il déclaré à  la presse.

Le directeur exécutif de l’AED espère ouvrir avant la fin de l’année des discussions avec les pays de l’UE pour les persuader de rejoindre la France et l’Allemagne dans le projet hélicoptères. Paris et Berlin, qui estiment avoir besoin de ces appareils pour moderniser leur flotte, jugent toutefois leur coùt de développement estimé à  deux milliards d’euros trop élevé et envisagent d’acheter des composants aux entreprises américaines Boeing ou Sikorsky.

En répartissant les coùts entre les Etats membres de l’UE, le programme peut être réalisé entièrement en Europe, affirme M. Weis, qui entend sonder l’ensemble des Vingt-Sept et espère notamment une réponse positive de la Grande-Bretagne et de l’Italie. Selon lui, les Européens devront commander au moins 100 de ces hélicoptères lourds, capables de transporter 30 tonnes, pour que le programme soit viable.

Le système d’observation européen par satellite proposé par M. Weis remplacerait le dispositif actuel lors de son renouvellement vers 2015. Là  encore, souligne M. Weis, un système modernisé construit en commun par les Européens réduirait leur dépendance à  l’égard du renseignement par satellite américain tout en permettant de partager les coùts.

M. Weis, qui a été nommé à  la tête de l’AED au début du mois, espère un accord entre pays européens sur les deux projets fin 2008. AP

L’UE veut créer une « carte bleue » pour les travailleurs étrangers qualifiés

© AP – Mardi 23 octobre

BRUXELLES – L’Union européenne a présenté mardi son projet de créer un permis de travail européen baptisé « carte bleue », sur le modèle de la carte verte américaine de résident permanent, afin d’attirer les travailleurs qualifiés sur le continent et proposer une même procédure pour les 27 Etats membres.

Le projet vise à  « améliorer la capacité de l’UE à  attirer, et, si nécessaire, retenir » des professionnels du monde entier, notamment des médecins, infirmières, ingénieurs et informaticiens, pour combler les manques croissants du continent en travailleurs qualifiés, grâce à  un nouveau programme de délivrance rapide de visas de travail, a indiqué l’UE.

La validité de la carte est limitée à  deux ans et valable dans un seul pays, mais peut être renouvelée. Les détenteurs de ce nouveau permis de travail pourront toutefois déménager dans un autre Etat-membre au bout de deux ans de résidence légale dans l’Etat d’arrivée. Ils seront également autorisés à  faire venir leur famille en Europe.

Par ailleurs, la procédure sera identique pour tous les pays européens et le dossier sera examiné dans les 90 jours.

Le commissaire européen à  la Justice Franco Frattini a travaillé pendant des années à  ce projet de directive, qui a finalement été adopté par le Parlement européen le mois dernier et doit à  présent recevoir le feu vert du Conseil des ministres de l’UE.

La Commission européenne avait soutenu l’idée de la « carte bleue » au motif que le nombre d’actifs européens va baisser de façon spectaculaire d’ici 2050, créant des carences importantes en travailleurs qualifiés dans certains secteurs. AP


Publié le 24 octobre, 2007 dans Europe & UE.

Laissez un commentaire