Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le pétrole ? Allons donc ! Bush veut l’ovni de Saddam

Bush à  la conquête de l’OVNI que possède Saddam!

Source: Courrier International Ne prenez rien au sérieu, lisez cet article d’un oeil ouvert quand même. Donc Bush serait à  la conquète de l’OVNI de Saddam!

bush ovni lol

A la lueur d’un incident lié aux ovnis, incident qui se serait produit il y a quatre ans, se pose la question troublante de savoir si le dictateur irakien Saddam Hussein peut compter sur la coopération des extraterrestres. » C’est ce que déclarait l’ufologue Joseph Trainor dans son bulletin d’information UFO Roundup (n° 51 du 17 décembre 2002). « Le 16 décembre 1998, au cours de l’opération Renard du désert contre l’Irak, une vidéo diffusée sur CNN a montré un ovni en vol stationnaire au-dessus de Bagdad qui s’est éloigné pour échapper aux tirs de la défense antiaérienne. A l’époque, tout le monde a cru qu’il s’agissait d’une simple observation d’ovni, pour une fois enregistrée en vidéo. Mais, aujourd’hui, les ufologues pensent qu’il s’est agi de bien plus que d’un simple incident. » Un autre ufologue, Jack Sarfatti, rapporte que, le soir du 6 décembre 2002, « quelqu’un se présentant comme une source proche de l’armée a appelé lors de l’émission de radio d’Art Bell* et a annoncé qu’un ovni s’était écrasé en Irak plusieurs années auparavant. Les Etats-Unis cherchent actuellement n’importe quel prétexte pour envahir l’Irak. En fait, les Etats-Unis sont mus par la peur terrible que Saddam parvienne à  copier la technologie de l’engin extraterrestre. » D’aucuns prétendent que le crash aurait eu lieu pendant la guerre du Golfe (1991) ou plus récemment (probablement en décembre 1998). Ce serait l’équivalent irakien de Roswell. Aujourd’hui, les Etats-Unis analysent et cherchent à  copier la technologie du vaisseau de Roswell, et l’on craint que les scientifiques de Saddam n’enregistrent un succès encore plus marquant que les Américains dans cette activité. Selon certaines sources, ces recherches conféreraient une avance considérable à  Bagdad et pourraient même faire de l’Irak une véritable superpuissance. Les journalistes de UFO Roundup ne sont parvenus ni à  confirmer, ni à  infirmer ces rumeurs. Aiasha al-Hatabi a répondu à  Joseph Trainor « qu’il n’avait jamais entendu parler d’un crash d’ovni en Irak ». Pour reprendre les termes de Mohammed Daoud al-Hayyat, « on parle d’extraterrestres en Irak, mais on ne dit rien d’un quelconque crash. La rumeur, sur un marché de Souleimanieh, au sud de Zarzi, veut que les extraterrestres soient les hôtes de Saddam. Mais où se cachent-ils, dans ce cas ? Les gens citent une base souterraine. Mais Saddam a un palais dans cette vallée, une ancienne place forte, Qalaat-e-Julundi. Autrefois, elle appartenait à  la famille royale. Après la révolution, le gouvernement a récupéré la forteresse. Aujourd’hui, comme tous les palais du pays, elle sert de résidence d’été à  Saddam Hussein. Il est pratiquement impossible d’y pénétrer. La citadelle se dresse sur une colline bordée sur trois côtés de précipices vertigineux. Ils plongent directement dans la Petite-Zab. On prétend que Saddam y logerait les extraterrestres. »
Sur la base de racontars étranges au sujet de cette vallée, Mohammed Hadj al-Amdar précise : « Saddam a donné asile aux extraterrestres pour qu’ils ne soient pas capturés par les Américains. La nuit, personne ne peut approcher de la citadelle de Qalaat-e-Julundi.

starship troopers

On dit que les extraterrestres ont créé des ‘chiens de garde’ pour Saddam. Ils ont pris des scorpions du désert ordinaires et grâce à  leur science du génie génétique, en ont fait des scorpions géants. De la taille d’une vache ! Des gardiens formidables : ils se fondent dans le désert et foncent silencieusement sur leur proie.Tout ce qu’entendent les malheureux intrus, c’est un bruit étrange derrière les rochers, puis une pince leur broie la nuque, une autre les jambes. La victime est plaquée au sol et frappée six ou sept fois par le dard de la queue. La mort est presque instantanée. »
James Trainor en est arrivé à  la conclusion qu’il se passe bel et bien des choses bizarres dans la vallée de la Petite-Zab. Mais quoi exactement, nul ne le sait. Il ne faut pas écarter la possibilité que Saddam fasse intentionnellement courir ces rumeurs pour dissuader les gens de s’approcher d’un objectif militaire important situé dans l’ancienne forteresse de Qalaat-e-Julundi. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la seule information sur un crash d’ovni dans la région. Il y a plusieurs années, le 20 juin 1993, le MUFONET BBS Network publiait la lettre d’un certain Steve, de Grande-Bretagne, qui lançait cet avertissement : « L’information suivante a été rendue publique par Amateur Radio Packet BBS le 13 juin dernier par un émetteur à  ondes courtes avec pour consigne de la communiquer au monde entier. Je ne sais rien de l’homme qui a rendu publique cette information, je ne peux pas dire si elle est véridique.

L’homme rapporte qu’un aéronef a été retrouvé après avoir été abattu par des F-16 au-dessus de l’Arabie Saoudite pendant des raids sur Bagdad. » L’information elle-même était rédigée comme suit : « Une source de haut rang a reconnu que des F-16 de l’armée de l’air américaine avaient abattu un ovni au-dessus de l’Arabie Saoudite pendant l’opération Tempête du désert, et cinq pays s’efforcent de dissimuler ce fait. J’ignore les détails, mais l’appareil était d’un type qui m’était inconnu. Les Saoudiens qui étaient avec moi à  ce moment-là  ont eu si peur qu’ils ont demandé à  des enquêteurs américains, britanniques et français de venir immédiatement sur le site du crash. »
Un certain colonel Petrokov a déclaré que, à  l’époque, il se trouvait en visite à  Riyad et qu’avec un groupe russe il a réussi à  examiner l’appareil avant l’arrivée de troupes américaines participant à  Tempête du désert. Selon ses dires, « l’appareil était rond et fait d’un matériau que je n’avais jamais vu. Près d’un tiers de l’engin avait été détruit par les impacts des missiles américains. Les Saoudiens ne nous ont laissé toucher à  rien, mais nous avons pu entrapercevoir des équipements, des mécanismes et d’autres choses qui nous ont tout à  fait éberlués. » Sur le panneau de commande et sur les écoutilles, des inscriptions étaient rédigées dans une langue inconnue.
« Le vaisseau était relativement petit, de 5 mètres de diamètre environ. Il y avait trois fauteuils, probablement pour l’équipage, mais ils étaient si petits qu’on aurait dit qu’ils avaient été faits pour des enfants. Cependant, il semble impensable qu’il n’y ait pas eu de cadavres sur le site. Qui plus est, rien n’a été trouvé qui eut pu ressembler à  un moteur. Les missiles américains ont probablement touché le moteur immédiatement et l’ont détruit. Plus tard, des opérateurs de stations radars saoudiennes m’ont dit qu’aucune éjection ni aucune chute d’objet depuis l’engin n’avaient été observées. Des hélicoptères ont patrouillé dans le désert mais n’ont retrouvé aucun membre d’équipage près du site. »
Les radaristes saoudiens auraient précisé à  Petrokov que la cible présentée comme un objet volant non identifié avait surgi « de nulle part » alors que quatre F-16 volaient vers Bagdad. L’un des avions américains a rompu la formation et s’est dirigé vers l’ovni. Le vaisseau étranger a commencé à  suivre un cap au sud-ouest pour fuir le chasseur américain, qui l’a poursuivi. Quand le F-16 s’est trouvé à  5 kilomètres de l’objet, ce dernier lui a tiré dessus, mais l’a manqué. Alors l’appareil américain a lancé un missile sur l’ovni. Un bruit terrible a retenti et le vaisseau spatial s’est écrasé. D’après Petrokov, quand les enquêteurs américains sont arrivés sur le site, son équipe et lui ont été priés de quitter les lieux et de rentrer à  Riyad. Le colonel affirme qu’il est fort probable que les Américains ne tenaient pas à  ce que d’autres qu’eux voient ce qui se trouvait sur le site, en dehors de la forme circulaire de l’engin, fait d’un matériau inconnu, et en dehors du fait qu’aucun extraterrestre n’avait survécu au crash. Petrokov affirme que des membres de son équipe auraient réussi à  prendre des photos du site, sans que ni les Saoudiens ni les Américains ne s’en aperçoivent. Mais, le lendemain, ils ont reçu l’ordre de transmettre les photographies aux autorités russes. « Des ingénieurs militaires américains ont récupéré l’épave et l’ont emporté aux Etats-Unis pour l’étudier. » Cette histoire semble abracadabrante. Comme on le voit, la source de l’information n’est qu’un colonel russe, un certain Petrokov. A défaut de toute confirmation de l’affaire, il ne faudra y voir qu’une rumeur anonyme et douteuse de plus.


Publié le 22 octobre, 2007 dans OVNIs & Extra-Terrestres.

Laissez un commentaire