Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Droite Raciste Suisse (UDC) bientôt dominante

La droite en passe d’asseoir sa domination en Suisse

© Reuters, Tom Armitage – Dimanche 21 octobre

reuters udc

ZURICH (Reuters) – L’Union démocratique du centre (UDC, droite) semble en passe de conforter son statut de première force du Parlement suisse, ce dimanche, au terme d’une campagne menée sur le thème du rejet des « moutons noirs » étrangers.

Source d’une effervescence inhabituelle sur la scène politique confédérale, ses propositions en faveur de l’expulsion des criminels étrangers, jugées xénophobes par beaucoup, ont également donné lieu à  des affrontements, il y a deux semaines, à  Berne, entre forces de l’ordre et militants d’extrême gauche.

Les Suisses sont appelés a renouveler dimanche pour quatre ans le Conseil national, chambre basse du Parlement, qui compte 200 sièges attribués à  la proportionnelle et à  désigner au scrutin majoritaire les 46 représentants du Conseil des Etats, la chambre haute.

L’UDC est créditée d’un peu plus de 27% des intentions de vote, score légèrement supérieur à  celui qui lui avait donné la victoire en 2003. Les sociaux-démocrates pourraient obtenir autour de 21,7% des suffrages, en recul par rapport à  2003, les démocrates-chrétiens 15,4% et les libéraux, 15,5%.

Le sondeur Gfs.bern estime dans son dernier sondage que les véritables vainqueurs du scrutin seront les écologistes dont le score pourrait augmenter de 2,5 points pour atteindre 10%.

Porté par les craintes liées à  l’immigration et au maintien du niveau de vie, le parti de Christoph Blocher devrait donc poursuivre dimanche l’ascension entamée il y a dix ans.

« La campagne a été dominée par l’UDC. Leur style est celui de la provocation et ça marche lorsqu’il y a des réactions », observe Georg Lutz, professeur de sciences politiques à  l’université de Berne.

« LA LIMITE »

« Ils font campagne de cette façon depuis dix ans, ils doivent donc flirter de plus en plus avec les positions racistes pour continuer à  susciter des réactions. Ils ont atteint la limite au-delà  de laquelle il commenceront à  perdre des électeurs », ajoute-t-il.

Les affiches de l’UDC, qui montrent trois moutons blancs poussant un congénère noir hors du drapeau fédéral, n’ont pas manqué de faire réagir et les déclarations de ses représentants, qui refusent de voir des minarets se dresser dans les cités suisses, lui ont valu les foudres des instances onusiennes chargées de veiller au respect des droits de l’homme.

Les sondages, eux, restent au beau fixe. Le Parti socialiste, rival le plus proche de l’UDC, ne compte pas moins de cinq points de retard et les observateurs n’excluent pas que les résultats encouragent son bouillonnant chef de file à  réclamer une réforme de la composition du Conseil fédéral, l’exécutif suisse.

Une telle réforme remettrait en cause la « formule magique » qui offre traditionnellement deux des sept sièges du Conseil aux trois principaux partis (UDC, PS et Parti radical démocratique) et le dernier aux démocrates chrétiens, ce qui privilégie la recherche du consensus.

Les bureaux de vote fermeront leurs portes vers midi (10h00 GMT), une forte proportion de Suisses votant par correspondance avant le jour du scrutin. Les premières estimations nationales sont attendues vers 19h00 (17h00 GMT).


Publié le 21 octobre, 2007 dans Monde.

Commentaires (3)

 

  1. Aryana dit :

    qui l’eu cru, lustucru ! La Suisse devient in exemple admirable pour l’Histoire en Europe au XXIeme siecle ! Bravo , nos amis les Suisses !

  2. admin dit :

    Merci pour ce commentaire !

  3. Le Penseur dit :

    Chapitre 1: à propos de racisme:
    Il est si facile et imbécile de dire RACISTE:
    Définition:Théorie qui considère une race supérieure aux autres et préconise de la préserver de tout croisement.
    Si l’UDC était raciste, elle demanderait le démantèlement de la Suisse.Le fait-elle ? NON!
    Le mouton noir. L’allusion faite aux Noirs vient de vous.Car l’expression « être le mouton noir » d’un groupe, d’une classe, d’une famille, etc. est vieille comme l’est la langue française et signifie: celui qui fait consciemment tout faut, ment, abuse, tue et dit que c’est pas lui, viole et dit que c’est pas lui.etc. On dit aussi idées noires,avenir noire, regard noir.Jeudi noir (Crash boursier), série noire, etc.Pour être en phase avec ce que prétend REUTER, qui glisse habilement une référence d’un Georges LUTZ, prof de science po à l’U de Berne pour protéger sa virginité morale, il faudrait banir le mot noir de toutes les langues du monde et sa représentativité en couleur aussi.Comme Coluche dans les poudres à laver. Plus blanc que blanc c’est quoi ? Alors remplaçons noir par gris foncé, ou gris obscure. Non, car si tôt fait ,sous couvert du sceau intellectuel d’un prof de science po,il faudrait alors exiger de banir, comme le noir, de toutes les langues parlée sur terre le gris foncé aussi et bien évidemment rayer la perception de ce gris foncé raciste et du noir (cette saleté de couleur raciste)dans sept milliards de cerveaux. Je finirai par dire que Reuter à probablement des plans noirs contre l’UDC, ou se nourrit d’idées noires sur l’UDC.Ca y est, me voilà moi aussi déclaré raciste sûrement… A bon entendeur

Laissez un commentaire