Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La commission Attali contestée sur le principe de précaution

La commission Attali contestée sur le principe de précaution

© Reuters – Vendredi 12 octobre

commission attali

PARIS (Reuters) – Deux membres du gouvernement ont marqué vendredi leur opposition à  la proposition de la commission Attali de retirer le principe de précaution de la Constitution pour libérer la croissance économique.

La fédération France nature environnement (FNE) a également jugé « irresponsable » cette position, rendue publique en plein « Grenelle de l’environnement. »

« La proposition de mettre fin au principe de précaution m’a beaucoup choquée. Jacques Attali pense que c’est un frein à  la recherche, je pense qu’il a tort », a déclaré Valérie Pecresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur Public Sénat.

Elle a souligné qu’avant d’être inscrit dans la Constitution, le principe de précaution existait déjà  dans les lois mais « n’était pas précis. »

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a jugé pour sa part la polémique sur le principe de précaution « assez réactionnaire. »

« Il y a un conservatisme particulier à  toujours vouloir voir dans l’environnement une limite à  la croissance », a-t-elle dit en marge du baptême, à  Marignane près de Marseille, du dirigeable que l’explorateur Jean-Louis Etienne doit utiliser, au printemps 2008, pour mesurer l’épaisseur de la banquise.

« C’est la résurgence d’une polémique ancienne, que j’ai déjà  connue comme rapporteur de la Charte de l’environnement », a-t-elle ajouté.

Nathalie Kosciusko-Morizet a souligné qu’il y avait dans le principe de précaution « une dimension éthique, mais aussi une nouvelle économie qui se profile derrière tout cela » et qu’il fallait prendre en compte les deux dimensions.

« Je ne crois pas que c’est avec plus de croissance qu’on s’en sortira, mais en cherchant les voies d’une croissance plus verte », a-t-elle ajouté.

Pour la fédération FNE, face aux enjeux écologiques que le « Grenelle de l’environnement » « permet enfin de mettre clairement sur la table », cette demande « dénote une profonde incompréhension de la mise en oeuvre du principe de précaution. »

« Le principe de précaution n’est pas un principe de peur, mais un principe de progrès », a déclaré Arnaud Gossement, son porte-parole.

Selon Le Figaro, la commission sur la croissance présidée par Jacques Attali va suggérer de retirer le principe de précaution de la Constitution, d’abroger les lois sur la distribution, et de lancer des mesures pour le logement et la stimulation du pouvoir d’achat.

Les membres de la commission voient dans le principe de précaution « un frein majeur à  la croissance », souligne le journal.


Publié le 13 octobre, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire