Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

23 Mai 2007: Bush Re-Autorise les Dispositions de la Loi Martiale

Bush Re-Autorise les Dispositions de la Loi Martiale

Les Américains ont officiellement vécu sous une dictature au moins depuis 1933

Source: PrisonPlanet.com, 23 Mai 2007

bush dictateur

Le Président George W. Bush a mit plein d’alarme en se déclarant être ouvertement un dictateur durant des évènements d’urgence nationale sous les nouvelles provisions, qui annuleront efficacement la constitution des USA, mais une telle infrastructure a été mise en place pendant plus de 70 ans et cela minusculement représente une re-autorisation de l’infrastructure de la loi martiale.

La nouvelle législation signée le 9 Mai 2007, déclare que durant un « évènement catastrophique », le Président peut prendre le contrôle total du gouvernement et du pays, contournant tout les autres niveaux du gouvernement fédéral, local, territorial et tribal, et ainsi assurer un pouvoir dictatorial jamais vu auparavant.

La Directive Présidentielle de la Sécurité Nationale et de Homeland Security, qui place aussi le Secrétaire de Homeland Security en charge de la « sécurité » domestique, a été signée très tôt ce mois-ci sans l’accord ou l’inadvertance du Congrès et a supplanté l’Act d’Urgence Nationale (National Emergency Act) qui autorise le président de déclarer une urgence nationale mais aussi demande que le Congrès ait l’autorité de « modifier, annuler, ou rendre dormant » une telle autorité d’urgence si il croit que le président l’utilise de manière inappropriée.

Le journaliste Jerome Corsi, qui a suivit la Directive nous dit que celle-ci ne fait pas de référence au Congrès « et son language apparait nier tous les besoins necessaires que le président doit soumettre au Congrès une lettre de détermination qu’une urgence nationale existe. »

En d’autres mots la nouvelle directive exclut entièrement le Congrès de gouverner sous un état d’urgence.

Alors qu’elle fait des illusions sur un « gouvernement constitutionelle durable », la Directive prévoit actuellement la fin du gouvernement constitutionel ainsi que toutes ses branches, l’éxécutif, le législatif et le juridique, sont décapés d’autorité égale et doivent répondre directement et exclusivement au Président.

Les grands médias n’ont pas rapporté sur la Directive de la Maison Blanche et ont refusé de commenter.

Tôt ce mois-ci a été rapporté qu’un groupe de très hauts fonctionnaires gouvernementaux et militaires ont silencieusement préparé un programme de survie d’urgence appelé « Le Jour d’Après », qui pourrait effectivement stopper toutes libertés civiles et implémenter un système de loi martiale si une attaque catastrophique a lieu dans une ville des USA.

bush militaire

Bien qu’anathème à  n’importe quelle notion de liberté, cette nouvelle législation n’est pas encore sortie du bleu, c’est une pauvre petite déclaration sur l’infrastructure de la loi martiale que le gouvernement fédéral a construit depuis le tournant du siécle dernier, qui a publiquement été codifié sous les actes de pouvoirs de 1933 sous la présidence de Franklin D. Roosevelt.

Publié le 13 octobre, 2007 dans Nouvel Ordre Mondial.

Laissez un commentaire