Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Déclaration d’Indépendance du Vietnam, 1945

Déclaration d’Indépendance du Vietnam par Ho Chi Minh, le 2 Septembre 1945

ho chi minh
Ho Chi Minh, fondateur de la République démocratique du Viêt Nam en 1945

Version Traduite en Français, Non Officielle

« Tous les hommes sont créés égaux. lls sont doués par leur Créateur avec certain droits inaliénables, parmi eux sont la Vie, la Liberté, et la Recherche de Bonheur. » Cette déclaration immortelle a été faites dans la Déclaration d’Indépendance des États unis d’Amérique. Dans un sens plus large, cela veut dire que tous les hommes ont le droit de vivre, d’être heureux et d’être libre.

La déclaration française de 1791 des droits de l’homme et du citoyen dit aussi: « Que tous les hommes sont nés libre et égaux, et doivent toujours rester libre avec des droits égaux ». Ce sont des vérités indéniables.

Néanmoins, pendant plus de quatre-vingt années, les français impérialistes, abusant le standard de liberté, d’égalité et de fraternité, ont violé notre Terre natale et oppressé ses citoyens. Ils ont agit contrairement aux idéaux de l’humanité et de la justice. Dans le domaine de la politique, ils ont privé notre peuple de toutes libertés démocratique.

Ils ont forcé des lois inhumaines; Ils ont mi au point trois régimes politique distincts dans le Nord, le Centre et le Sud du Vietnam afin de démolir l’unité nationale et de prévenir notre peuple d’être unifié.

Ils ont construit plus de prisons que d’écoles. Ils ont pourchassé sans pitié nos patriotes– Ils ont noyé nos soulèvements dans des bains de sang. Ils ont enchaîné l’opinion public; Ils ont pratiqué l’obscurantisme contre nos gens. Afin d’affaiblir notre race ils nous ont forcé d’utiliser de l’opium et de l’alcool.

Dans le domaine économique, ils nous ont plumé jusqu’à  la colonne vertébrale, appauvri nos gens, et dévasté notre terre.

Ils ont volé dans nos champs de riz, nos mines, nos forêts, nos ressources naturelles. Ils ont monopolisé la distribution de billet de banque et le commerce d’exportation.

Ils ont inventé un nombre incalculable de taxes injustifiées et réduis nos gens, spécialement les paysans, à  un état de pauvreté extrême.

Ils ont entravé la prospérité de la bourgeoisie nationale; Ils ont exploité sans pitié nos travailleurs.

Dans l’automne de 1940, quand les fascistes Japonais violèrent le territoire de l’indochine afin d’établir de nouvelles bases dans leurs combats contre les Alliés, les français impérialistes se sont agenouillés et leurs donnèrent notre pays.

Ainsi, depuis cette date, notre peuple a été sujet de la double joue des Français et des Japonais. Leurs souffrances et misères augmentèrent. Le résultat est que depuis la fin de l’année dernière jusqu’au début de cette année, depuis la province de Quang Tri dans le Nord du Vietnam, plus de deux millions de nos citoyens moururent de la famine. Le 9 Mars, les troupes françaises ont été désarmé par les Japonais. Les Français colonialistes se sont enfuis ou rendus, démontrant qu’ils ne furent pas seulement incapable de nous « protéger », mais que, en l’espace de cinq années, vendirent deux fois notre pays aux Japonais.

A plusieurs occasions avant le 9 Mars, la ligue des Vietminh ont pressé les Français se d’allier avec eux contre les Japonais. Au lieu d’accepter cette proposition, les Français colonialistes intensifièrent leurs activités terroristes contre les membres Vietminh et qu’avant de fuir, ils ont massacré un grand nombre de nos prisonniers politique détenus à  la baie de Yen et à  Cao Bang.

Sans rester à  tous cela, nos citoyens ont toujours manifesté tolérance et une attitude humaine envers les Français. Même après le putsch Japonais en Mars 1945, la ligue Vietminh aida plusieurs français à  traverser la frontière, secourra plusieurs d’entre eux des prisons Japonaises, et protégea les vies et propriétés française.

Depuis l’automne de 1940, notre pays a cessé d’être une colonie Français et devint une possession Japonaise.

Après que les Japonais se soient rendus aux Alliés, tout les gens se levèrent afin de regagner notre souveraineté nationale et de fonder la République Démocratique du Vietnam.

La vérité est que nous avons arraché notre indépendance des japonais mais pas des Français.

Les Français se sont enfuis, les Japonais ont capitulé, l’Empereur Bao Dai a abdiqué. Notre peuple s’est brisé de ses chaines qui pendant presque un centenaire fut enchainé, et ont gagné leur indépendance de leur pays. Notre peuple a en même temps renversé le régime monarchique (Chine) qui régna suprêmement pendant des douzaines de centenaires. En cette place a été établit la présente République Démocratique.

Pour ces raisons, nous, les membres du Gouvernement Provisoire, représentent tout le peuple Vietnamien, déclarent que maintenant nous brisons toutes les relations des caractères coloniaux avec la France; nous répétons toute les obligations internationale que la France a jusqu’à  présent souscrit au nom du Vietnam et nous abolissons tous les droits spéciaux que les Français ont illégalement acquis sur notre Terre.

Tout le peuple Vietnamien, animé par le même but, est déterminé de se battre jusqu’à  la fin contre toute tentative des Français colonialistes de reconquérir leurs pays.

Nous sommes convaincu que les nations Alliés qui à  Téhéran et San Francisco ont reconnu les principes de la détermination et de l’égalité des nations, ne refuseront pas d’admettre l’indépendance du Vietnam.

Un peuple qui a courageusement opposé la domination des Français pendant plus de quatre-vingts années, un peuple qui s’est battu au côté des Alliés contre les fascistes durant les dernières années, un peuple pareil doit être libre et indépendant.

Pour ces raisons, nous, membre du gouvernement provisoire de la République Démocratique du Vietnam, solennellement déclare au monde que le Vietnam à  la liberté et à  l’indépendance si en fait ce ne l’est pas déjà . Le peuple entier vietnamien est déterminé à  mobiliser toutes ses forces physiques et mentales, afin de sacrifier leurs vies et libertés en ordre de préserver l’indépendance et la liberté.

Version Traduite en Anglais

« All men are created equal. They are endowed by their Creator with certain inalienable rights, among these are Life, Liberty, and the pursuit of Happiness ».

This immortal statement was made in the Declaration of Independence of the United States of America in 1776. In a broader sense, this means: All the peoples on the Earth are equal from birth, all the peoples have a right to live, to be happy and to be free.

The Declaration of the French Revolution made in 1791 on the Rights of Man and the Citizen also states: « All men are born free and with equal rights, and must always remain free and have equal rights. »

Those are undeniable truths.

Nevertheless, for more than eighty years, the French imperialists, abusing the standard of Liberty, Equality, and Fraternity, have violated our Motherland and oppressed our fellow-citizens. They have acted contrary to the ideals of humanity and justice. In the field of politics, they have deprived our people of every democratic liberty.

They have enforced inhuman laws; they have set up three distinct political regimes in the North, the Center and the South of Vietnam in order to wreck our national unity and prevent our people from being united.

They have built more prisons than schools. They have mercilessly slain our patriots- they have drowned our uprisings in rivers of blood. They have fettered public opinion; they have practised obscurantism against our people. To weaken our race they have forced us to use opium and alcohol.

In the fields of economics, they have fleeced us to the backbone, impoverished our people, and devastated our land.

They have robbed us of our rice fields, our mines, our forests, and our raw materials. They have monopolised the issuing of bank-notes and the export trade.

They have invented numerous unjustifiable taxes and reduced our people, especially our peasantry, to a state of extreme poverty.

They have hampered the prospering of our national bourgeoisie; they have mercilessly exploited our workers.

In the autumn of 1940, when the Japanese Fascists violated Indochina’s territory to establish new bases in their fight against the Allies, the French imperialists went down on their bended knees and handed over our country to them.

Thus, from that date, our people were subjected to the double yoke of the French and the Japanese. Their sufferings and miseries increased. The result was that from the end of last year to the beginning of this year, from Quang Tri province to the North of Vietnam, more than two million of our fellow-citizens died from starvation. On March 9, the French troops were disarmed by the Japanese. The French colonialists either fled or surrendered, showing that not only were they incapable of « protecting » us, but that, in the span of five years, they had twice sold our country to the Japanese.

On several occasions before March 9, the Vietminh League urged the French to ally themselves with it against the Japanese. Instead of agreeing to this proposal, the French colonialists so intensified their terrorist activities against the Vietminh members that before fleeing they massacred a great number of our political prisoners detained at Yen Bay and Cao Bang.

Not withstanding all this, our fellow-citizens have always manifested toward the French a tolerant and humane attitude. Even after the Japanese putsch of March 1945, the Vietminh League helped many Frenchmen to cross the frontier, rescued some of them from Japanese jails, and protected French lives and property.

From the autumn of 1940, our country had in fact ceased to be a French colony and had become a Japanese possession.

After the Japanese had surrendered to the Allies, our whole people rose to regain our national sovereignty and to found the Democratic Republic of Vietnam.

The truth is that we have wrested our independence from the Japanese and not from the French

The French have fled, the Japanese have capitulated, Emperor Bao Dai has abdicated. Our people have broken the chains which for nearly a century have fettered them and have won independence for the Fatherland. Our people at the same time have overthrown the monarchic regime that has reigned supreme for dozens of centuries. In its place has been established the present Democratic Republic.

For these reasons, we, members of the Provisional Government, representing the whole Vietnamese people, declare that from now on we break off all relations of a colonial character with France; we repeal all the international obligation that France has so far subscribed to on behalf of Vietnam and we abolish all the special rights the French have unlawfully acquired in our Fatherland.

The whole Vietnamese people, animated by a common purpose, are determined to fight to the bitter end against any attempt by the French colonialists to reconquer their country.

We are convinced that the Allied nations which at Tehran and San Francisco have acknowledged the principles of self-determination and equality of nations, will not refuse to acknowledge the independence of Vietnam.

A people who have courageously opposed French domination for more than eighty years, a people who have fought side by side with the Allies against the Fascists during these last years, such a people must be free and independent.

For these reasons, we, members of the Provisional Government of the Democratic Republic of Vietnam, solemnly declare to the world that Vietnam has the right to be a free and independent country and in fact it is so already. The entire Vietnamese people are determined to mobilise all their physical and mental strength, to sacrifice their lives and property in order to safeguard their independence and liberty.


Publié le 6 octobre, 2007 dans Vie du site & Autres.

Laissez un commentaire