Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Sarkozy dans les Sondages, Octobre 2007

Sept Français sur dix constatent une vraie « rupture » en politique

© AP, Vendredi 5 octobre

PARIS – Sept Français sur dix reconnaissent l’existence d’une « rupture » politique depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy à  la tête de l’Etat et six sur dix estiment que les réformes menées vont « plutôt dans le bon sens », selon un sondage publié vendredi dans « Le Figaro ».

A la question « Diriez-vous que le terme de ‘rupture’ correspond à  l’action de Nicolas Sarkozy depuis son élection », 24% des sondés répondent « tout à  fait » et 46% « plutôt », soit un total de 70%.

Ils sont 57% à  estimer que les réformes entreprises depuis mai 2007 vont « plutôt dans le bon sens ».

Par ailleurs, le rythme de ces réformes est qualifié de « juste comme il faut » par 50% des personnes interrogées. Près d’une sur trois (32%) le jugent cependant « trop rapide« .

Paradoxalement, 60% des sondés ne sont pas convaincus par le Premier ministre quand il déclare: « Avec Nicolas Sarkozy, nous allons réformer, réformer et encore réformer ».

Enfin, la gauche et la droite peuvent revendiquer à  parts égales le « meilleur opposant à  Nicolas Sarkozy du mois », un titre remporté à  égalité par la socialiste Ségolène Royal et l’ancien Premier ministre UMP Dominique de Villepin avec 14% des voix exprimées. Ils sont suivis par le président du Modem François Bayrou (13%) et par le Premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande (11%).

– sondage réalisé par l’institut OpinionWay pour « Le Figaro » et LCI les 2 et 3 octobre 2007 auprès de 103 individus. AP

Cote de confiance: Sarkozy perd 7 points, Fillon 1

© AFP, Jeudi 4 Octobre

sarkozy fillon 7 septembre

PARIS (AFP) – La cote de confiance de Nicolas Sarkozy baisse de 7 points par rapport à  septembre, et celle de François Fillon régresse d’un point selon le baromètre TNS-Sofres pour le Figaro Magazine à  paraître samedi, rendu public jeudi et marqué par un regain de pessimisme des Français.

Le président de la République voit la confiance placée en lui pour « résoudre les problèmes qui se posent à  la France » passer de 64% en septembre à  57% en octobre. Le taux de ceux qui ne lui font pas confiance bondit de 8 points à  40%. 3% ne se prononcent pas (-1).

Le Premier ministre, qui bénéficiait d’une cote de confiance de 53% le mois dernier, enregistre une baisse d’un point à  52%.

Ceux qui ne lui font pas confiance passent à  42% (+3). 6% ne se prononcent pas (-2).

La lutte contre le chômage est la tâche jugée prioritaire (36%, soit +2, la placent en tête), devant la lutte contre la hausse des prix (24%, +1).

Mais les Français, selon ce sondage, ne croient pas en l’efficacité du gouvernement pour ces deux combats: 69% pensent qu’il n’est pas efficace contre le chômage (+6), et 80% (+4) qu’il ne l’est pas contre la hausse des prix.

Seules 21% des personnes interrogées pensent que les choses vont s’améliorant (-4), 58% (+5) étant d’un avis inverse.

Elles sont 67% (+11) à  prédire « beaucoup de conflits sociaux ».

Enfin, le taux de ceux qui voient le rôle de la France dans le monde se renforcer s’effrite à  38% (47% en septembre). 41% pensent au contraire qu’elle s’affaiblit (32% il y a un mois). 14% (=) jugent qu’il n’y a pas de changement.

Bernard Kouchner reste en tête du palmarès des personnalités auxquelles les Français veulent voir jouer un rôle important à  l’avenir, mais il régresse de 4 points à  59%.

Le président de l’UDF-MoDem, François Bayrou, le Premier ministre François Fillon et le ministre de l’Environnement Jean-Louis Borloo le suivent à  52%.

Sondage réalisé les 26 et 27 septembre en face à  face à  leur domicile auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible à  la Commission nationale de sondages.


Publié le 5 octobre, 2007 dans Sarkozy.

Laissez un commentaire