Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Sarkozy Rencontrera Bush à  Washington en Novembre

Sarkozy attendu en novembre à  Washington

© AFP – Lundi 1 octobre

bush sarko 11 aout 2007

WASHINGTON (AFP) – Le président français Nicolas Sarkozy est attendu en novembre à  Washington pour sa première visite officielle et sa première rencontre formelle aux Etats-Unis avec son homologue George W. Bush, a indiqué lundi un haut responsable de la Maison Blanche.

Ce responsable s’exprimant sous couvert de l’anonymat a répondu par l’affirmative à  une question sur la venue de M. Sarkozy en novembre.

« Il devrait venir en novembre », a-t-il dit, précisant que la rencontre devrait avoir lieu à  Washington, mais que la visite devait encore être finalisée.

L’Elysée n’a pas confirmé l’information, disant que « la date (n’était) pas encore fixée ».

Il s’agira de la première visite officielle de M. Sarkozy depuis qu’il a accédé à  la présidence en mai.

MM. Bush et Sarkozy, qui avaient eu leurs premiers entretiens de président à  président lors du sommet des pays industrialisés en Allemagne en juin, se sont de nouveau rencontrés en aoùt, mais dans le cadre informel de la propriété familiale des Bush à  Kennebunkport (Maine, nord-est).

L’invitation alors faite par M. Bush à  son nouveau collègue à  venir partager des hamburgers et des hot dogs avait été présentée comme un concours de circonstances: les Sarkozy étaient en vacances à  quelques dizaines de kilomètres de Kennebunkport où M. Bush se trouvait pour assister à  un mariage.

Mais après les tensions causées par la guerre en Irak entre M. Bush et le Français Jacques Chirac, l’élection de M. Sarkozy a été saluée aux Etats-Unis comme la chance d’une « nouvelle ère » dans les relations avec la France, selon les mots du porte-parole de l’époque, Tony Snow.

A Kennebunkport, M. Sarkozy, auquel ses sensibilités proaméricaines valent en France le reproche d’alignement sur les Etats-Unis, avait souligné la solidité de la relation entre les deux pays au-delà  des divergences ponctuelles.

« Cela ne fait jamais que pratiquement 250 ans que la France et les Etats-Unis sont des alliés et des amis », avait-il dit.

« Alors, sommes-nous d’accord sur tout ? », avait-il ajouté, « non, parce que dans une famille on peut avoir des désaccords. Mais on est dans la même famille, c’est ça la vérité ».

MM. Bush et Sarkozy ne manqueront pas de sujets de discussion, comme le défi nucléaire iranien, la crise politique au Liban, la situation au Proche-Orient, les grands dossiers africains, l’Otan, les négociations internationales pour l’ouverture des marchés, sans parler des relations bilatérales.

L’administration américaine observe avec plaisir que le gouvernement français a durci ses positions vis-à -vis du régime islamique iranien et pousse comme elle à  des sanctions plus rigoureuses de la part de l’Union européenne et des Etats-Unis, que le Conseil de sécurité de l’ONU parvienne ou pas à  s’entendre sur de nouvelles mesures de rétorsion.

MM. Sarkozy aurait aussi l’occasion d’évoquer avec M. Bush les deux préalables qu’il vient d’énoncer pour un éventuel retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’Otan.

Même l’Irak pourrait être abordé. Dans son premier discours de politique étrangère en aoùt, M. Sarkozy a rappelé que la France avait été et restait « hostile » à  la guerre en Irak, et il a réclamé un calendrier clair de retrait.

M. Bush est fermement opposé à  un tel calendrier.

Mais M. Sarkozy a aussi dit que la France était prête désormais à  aider la communauté internationale à  trouver une « solution politique », à  un moment où le gouvernement américain s’emploie à  rallier les soutiens au gouvernement irakien.

Avec M. Bush, c’est à  un président impopulaire, assiégé par un Congrès hostile et n’ayant plus qu’un peu plus d’un an devant soi que M. Sarkozy rendra visite. M. Sarkozy a lui-même préfiguré l’après-Bush au cours de ses vacances américaines cet été en disant que l’amitié entre les deux pays ne s’arrêtait pas à  celle entre leurs présidents.

Bush recevra Sarkozy à  la Maison Blanche en novembre

© AP – Lundi 1 octobre

WASHINGTON – Le président américaine George W. Bush recevra son homologue français Nicolas Sarkozy à  Washington en novembre, à  une date qui reste à  fixer, a annoncé lundi la Maison Blanche.

Les deux dirigeants s’étaient rencontrés de façon informelle dans la résidence de la famille Bush dans le Maine, dans le nord-est des Etats-Unis, à  l’occasion des vacances américaines du locataire de l’Elysée en aoùt dernier. MM. Bush et Sarkozy s’étaient vus en juin au sommet du G-9 en Allemagne.

George Bush et son épouse Laura recevront également en novembre la chancelière allemande Angela Merkel, invitée à  passer deux jours dans leur ranch texan de Crawford, les 9 et 10 novembre, pour évoquer notamment l’OTAN, la guerre en Afghanistan et le conflit israélo-palestinien.


Publié le 2 octobre, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire