Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

George Bush Demande de Faire Pression sur la Junte Birmane

George Bush demande à  la Chine de faire pression sur le Myanmar

© WASHINGTON (Reuters) – Matt Spetalnick

ghwb

Le président américain George Bush a demandé jeudi à  la Chine de faire usage de son influence sur le Myanmar, à  l’occasion d’un entretien avec le chef de la diplomatie chinoise.

Tentant de rallier le soutien de la communauté internationale pour faire pression sur la junte militaire au pouvoir dans l’ex-Birmanie, Bush a rencontré Yang Jiechi et a demandé à  Pékin « d’aider à  l’avènement d’une transition démocratique pacifique en Birmanie », a rapporté la Maison blanche.

Ces discussions impromptues interviennent après la mort de neuf personnes jeudi à  Rangoun lors de la dispersion violente des manifestations.

Même si de nouvelles sanctions américaines ont été annoncées jeudi contre de hauts dirigeants birmans, Bush a semblé admettre les limites de la capacité d’intervention des Etats-Unis dans cette crise.

« J’appelle tous les pays qui ont une influence sur le régime à  soutenir comme nous les aspirations du peuple birman et à  demander à  la junte de cesser de recourir à  la force contre son propre peuple qui exprime pacifiquement son désir de changement », déclare le président américain dans un communiqué.

SANCTIONS CONTRE 14 HAUTS RESPONSABLES BIRMANS

Bush a toutefois voulu intervenir personnellement auprès de la Chine, en profitant d’une rencontre prévue entre des responsables chinois et le conseiller national à  la sécurité Stephen Hadley pour s’entretenir dans le bureau ovale avec Yang.

Il a remercié le ministre pour l’aide apportée par Pékin pour faciliter la venue de l’émissaire spécial de l’Onu, Ibrahim Gambari, au Myanmar. Il a fait part de son inquiétude concernant la violente répression des manifestations et a demandé à  la Chine d’utiliser l’influence dont elle dispose sur le Myanmar, a rapporté le porte-parole de la Maison blanche Gordon Johndroe.

La Chine de son côté a appelé toutes les parties à  la retenue mais elle n’a pas donné l’impression qu’elle souhaitait aller plus loin pour faire pression sur les généraux birmans.

Le Trésor américain a annoncé jeudi avoir imposé des sanctions à  14 dirigeants birmans.

En vertu d’un décret du président Bush autorisant de nouvelles sanctions contre le gouvernement birman, le Trésor a interdit toute transaction financière avec ces 14 dirigeants et va geler les avoirs tombant sous juridiction américaine qu’ils pourraient détenir


Publié le 28 septembre, 2007 dans Monde.

Laissez un commentaire