Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Yasuo Fukuda: Nouveau Premier Ministre Japonais

Le nouveau Premier ministre du Japon prête serment devant l’Empereur

© AFP – Mercredi 26 septembre

yasuo fukuda nouveau ministre japonais 2007

TOKYO (AFP) – Le nouveau Premier ministre du Japon, Yasuo Fukuda, a prêté serment mercredi devant l’Empereur Akihito lors d’une cérémonie au Palais impérial de Tokyo, au lendemain de son investiture par le Parlement.

M. Fukuda, un conservateur modéré de 71 ans, succède au nationaliste Shinzo Abe qui, miné par une série de scandales financiers et de bévues à  répétition, a brusquement démissionné le 12 septembre.

« Je me sens bien. J’ai passé une bonne nuit de sommeil », a lancé M. Fukuda aux journalistes en quittant son domicile, vêtu d’un costume queue-de-pie, pour se rendre au Palais impérial.

Les membres du nouveau gouvernement, nommés mardi par M. Fukuda aussitôt après son investiture par le Parlement, ont prêté serment lors de la même cérémonie.

M. Fukuda a gardé la majorité de l’équipe de son prédécesseur, ne changeant que le secrétaire général du gouvernement et les ministres des Affaires étrangères, de la Défense et de l’Education.

Il a affirmé que sa principale tâche sera de restaurer l’image du Parti libéral démocrate (PLD), la grande formation de droite au pouvoir au Japon, dans l’opinion publique après la dure défaite aux sénatoriales en juillet.

L’opposition, qui contrôle désormais la Chambre haute du Parlement, s’est jurée de forcer M. Fukuda à  dissoudre la Chambre des députés et à  convoquer des élections législatives anticipées le plus tôt possible.

« Je dirais que c’est un gouvernement qui a le dos au mur. Si nous ratons une seule chose, nous pourrions bien perdre le pouvoir », avait reconnu candidement M. Fukuda mardi soir lors de sa première conférence de presse.


Publié le 27 septembre, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire