Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le missile Numéro 6: La Bombe Nucléaire Que l’On a Volée

Quelqu’un opérant sous une chaine spéciale de commande dans l’Air Force aux USA, a volé une bombe nucléaire

b-52 ravitaillement

Vous n’en avez surement / absolument pas entendu parler de cette catastrophe. Récemment Un B-52 s’est envolé au dessus des USA avec des têtes nucléaires (le 5 Septembre 2007), vous avez lu cet article? Qu’est ce que la presse française a à  dire à  ce sujet, voyons voir:

Le Monde: Un bombardier américain a survolé la semaine dernière les Etats-Unis, en transportant par erreur des ogives nucléaires, a-t-on appris mercredi 5 septembre. L’appareil, un B-52, a transporté six missiles à  tête nucléaire pendant un vol de plus de trois heures, de la base aérienne de Minot, dans le Dakota du Nord, à  celle Barksdale, en Louisiane, a indiqué l’armée de l’air. L’erreur n’a été détectée qu’à  l’atterrissage.

DeDefensa.org: La première phrase — « Nos lecteurs se sont montrés intéressés, à  juste titre, par l’étrange escapade du B-52 équipé de (5 ou 6 ?)Advanced Cruise Missiles avec têtes nucléaires. »5 ou 6 missiles nucléaires? Faut savoir.

– Puis LCI.fr: Cinq missiles nucléaires survolent le sol américain, « Un bombardier B-52 chargé par erreur de cinq missiles de croisière à  tête nucléaire a traversé récemment les Etats-Unis. », « Un bombardier B-52 chargé par erreur de cinq missiles de croisière à  tête nucléaire a récemment traversé les Etats-Unis du nord au sud. »

SpyWorld-Actu: Six missiles de croisière avec des têtes nucléaires auraient été chargés par erreur sur le bombardier, témoigne un responsable militaire sous anonymat, qui confirmerait des informations d’un journal spécialisé.

NouvelObs.com: « Six missiles de croisière avec des têtes nucléaires auraient été chargés par erreur »

RTBF.BE:  » le Pentagone indique que le B-52 transportait sous ses ailes cinq à  six missiles qui avaient été armés par erreur de têtes nucléaires. » (5 à  6? Faut savoir)

C’est 5 ou 6 Bombes Nucléaires que le B-52 transportait?!

C’est 6 bombes nucléaires, et non 5. Donc LCI (TF1) a mentit sur le sujet, sympathique, mentir à  30% d’auditeurs français, merci c’est gentil!

Maintenant on va rentrer dans ce problème de missile nucléaire volée, où est passé le missile numéro 6?

Un peu d’histoire…

b 52 bombardier américain
Bombardier B-52

Le missile numéro 6 de Barksdale demande plus d’attention que le public ne l’a reçut à  l’heure actuelle. Le missile numéro six est l’outil potentiel d’une histoire majeure pour au moins cette année et le futur.

Jusqu’en 1968 sous le « Airborne Alert Program », familièrement appelé « Operation Chrome Dome », l’Air Force continua sa routine de tout le temps faire voler une douzaine de bombardiers chargés d’armes nucléaire.

Un résultat prévisible fut écrasements et incidents. En 1968, le département de la défense publia une liste de 13 sérieux accidents d’armes nucléaire, qui se sont déroulés entre 1950 et 1968. En 1980 la liste a été remanié et a ajouter 32 incidents à  travers cette année.

Notamment, le Pentagone n’a pas reconnu d’autres accidents depuis 1980. Et cela seul reflète l’importance que le Pentagone a placé sur la récente transportation d’armes nucléaire du Nord du Dakota jusqu’en Louisiane.

A travers 1968, plusieurs rapports d’incidents évoquent des écrasements ou des dysfonctionnements d’avions, commençant avec le crash d’un B-29 près de Fairfield, en Californie en Aout 1950. Le souffle qui en résultat s’est fait sentir à  50 km à  la ronde.

En Juillet 1950, un B-20 s’écrase à  côté de Lebanon, Ohio. La gâchette très explosive pour détoner la bombe nucléaire s’est activée à  l’impact. L’explosion s’est fait sentir à  30 km à  la ronde.

En 1957 une bombe nucléaire est tombée de la bomb bay (un compartiment du fuselage de l’avion qui contient toutes les bombes) d’un B-36 près d’Albuquerque, Nouveau Mexique. Les parachutes n’ont pas fonctionné et la bombe a été détruite sur l’impact.

En Octobre 1957 près de Homestead, Floride, un B-47 s’est écrasé. L’arme nucléaire à  brùler.

En Mars 1958, un B-47 a accidentellement largué près de Florence, Caroline du Sud. La gâchette très explosive a explosé sur l’impact.

En Novembre 1958, un B-47 s’est écrasé près d’Abilene, Texas. La gâchette de la bombe a explosé sur l’impact.

En Juillet 1959, un C-124 s’est écrasé près de Bossier City, Louisiane. L’avion et la bombe nucléaire ont été détruits.

En Octobre 1959, un B-52 avec 2 bombes nucléaires a été impliqué dans une collision dans les airs avec un autre avion près de Hardinsburg, Kentucky. Une des armes a partiellement brùlée.

En Janvier 1961, un B-52 s’est fracturé dans les airs près de Goldsboro, Caroline du Nord. 2 armes nucléaires ont été relâchées. Le parachute d’une des armes n’a pas fonctionné, et la contamination s’est étendue dans une zone sauvage. Le noyau d’uranium n’a jamais été retrouvé. Daniel Ellsberg rapporta que la détonation fut un risque très réel parce que 5 des 6 des appareils de sécurité n’ont pas fonctionné.

Dans le même mois près de Monticello, Idaho, un B-52 qui transportait des armes nucléaires explosa dans les airs. Aucune information n’a été accessible sur les armes.

En Mars 1961, un B-52 avec 2 armes nucléaire s’écrasa près de Yuba City, Californie.

En Janvier 1964, un B-52 qui transportait 2 bombes nucléaires s’est écrasé près de Cumberland, Maryland.

En Janvier 1966, un B-52 qui transportait 4 bombes hydrogène s’écrasa après une collision avec un autre avion dans les airs près de Palomares, Espagne. 2 bombes ont explosé sur l’impact, qui résultat en une contamination au plutonium. Un programme de 1 mois a été entreprit afin de localiser et extraire les 2 autres bombes de l’océan. Des changements politique majeurs ont été prit en considération.

En Janvier 1968, un B-52 transportant 4 bombes à  hydrogène s’écrasa et brùla près de Thule AFB dans le Groenland. Les explosifs d’une des bombes explosèrent, propageant une contamination au plutonium. Apparemment, les 3 autres bombes n’ont jamais été prise en considération.

Suivant la large protestation publique au Danemark, a qui appartient le Groenland, interdit les armes nucléaires sur son territoire, a remplit une forte protestation. Quelques jours plus tard, le Secrétaire à  la Défense donna l’ordre de retirer les armes nucléaire des avions. Après que l’ordre soit issu, tout les avions armés de bombes nucléaire restèrent au sol mais sous un état d’alerte constante.

En 1991, sous l’ordre du président George Bush Sénior, toutes les armes nucléaire furent enlevées de tout les avions. « Les alertes nucléaires au sol », qui consistèrent à  charger les armes nucléaires sur les bombardiers durant un test ou des exercices d’entrainement, furent arrêtés. Après ce temps, toutes les armes nucléaires livrées par avions ont été maintenu dans des foyers de stockage sécurisés.

30 Aoùt 2007

Ce qui fait que la transportation d’armes nucléaire en position de combat sur un avion de combat, est une actualité valable et importante.

Le 30 Aoùt, pour la première fois depuis 1968, des têtes nucléaires en position de combat ont été transporté par un bombardier Américain. Plusieurs traités internationaux furent violés durant le processus.

Ce Jeudi, un B-52h Stratofortress vola depuis Minot AFB dans le Dakota du Nord jusqu’à  Barksdale AFB en Louisiane alors qu’il transportait 12 Missiles de croisière. 5 ou 6 de ces missiles ont été armé de têtes nucléaire.

Missiles de croisière

Les missiles sur le B-52 furent des AGM-129 ACM, créés spécifiquement pour être largués à  partir des « pods » des ailes des avions B-52H.

Un total de 460 unités fut développé par Raytheon. Un total de 394 unités sont actuellement maintenues par l’Air Force. Apparemment, 38 vont être modernisées et améliorées durant l’année fiscale de 2008 et les autres 356 seront décommissionées en application du traité de Moscou de 2002.

Raytheon a publiquement annoncé que les missiles AGM-129 seront modifié pour accomplir une « mission classifiée de missile de croisière ». Cela a été largement interprété comme une conversion en Bunker busters, principalement pour les utiliser en Iran. Cette explication largement acceptée est entrain d’être utilisée pour expliquer pourquoi des missiles de croisière volent dans l’espace aérien Américain. (voir le lien Dedefensa au dessus de la page).

Têtes Nucléaire

agm 129
L’AGM 129 – Missile Avancé de Croisière

w80 bombe
Tête Nucléaire W-80

L’AGM-129 a été spécifiquement créé afin de délivrer une tête nucléaire W-80. L’arme W-80 a une capabilité de chargement variable, de 5 à  150 kilotonnes. Pour le but de comparer, la bombe utilisée sur Horoshima était entre 13 à  15 kilotonnes, ou l’équivalent de 13,000 tonnes à  15,000 tonnes d’explosifs TNT.

Histoires de la Presse et les Explications Défectueuses

L’histoire du vol du B-52 a été rapportée la première fois par Army Times, qui appartient à  Gannett, le Mercredi 5 Septembre. Gannett se basa sur l’information fournit par les « officiers anonymes ». L’histoire a été récupérée par Yahoo Mercredi matin, publiée par USA Today et le Washington Post, puis s’est répandue rapidement.

En réponse, le Pentagone a propagé une explication officielle.

L’Air Force admet a une erreur irréfléchie: Le but était de transporter des Missiles de Croisière Avancés sans armes à  l’intérieur (en anglais: Advanced Cruise Missile, [ACM] = Missiles de Croisière Avancés. Voir le missile AGM-129 plus haut pour voir quel genre de missile c’est. Les ACM peuvent transporter d’autres missiles.)
D’après les officiers militaires, les têtes nucléaires auraient du être enlevées avant que les missiles ne soit montés sur les pylônes sous les ailes du bombardier.

Dans les mots provenant du Pentagone:
« Il y a eut une erreur qui s’est passée durant un transfert régulièrement prévu d’armes entre 2 bases. Les armes ont été en sécurité et restèrent sous le contrôle de l’Air Force et des gardes tout le temps. »

Pour presque la première fois dans l’histoire de la nation des Etats Unis, les militaires ont publiquement et rapidement admit qu' »ils ont fait une erreur ». Ce qui carrément impressionnant et imprévisible.

Afin de renforcer la déclaration militaire qu’elle a fait une erreur, un système-large stand-down (system-wide stand-down, en anglais) a été ordonné pour le 14 Septembre.

Cette explication officielle a été rapidement expliquée puis oublié. L’erreur a été faite intentionnellement, donc une « fuite délibérée » d’une opération secrète en cour pourrait se produire.

La CIA et l’office de contre-terrorisme dans le Département d’Etat Américain explique que Barksdale AFB est un « jumping off point » (un point de saut) pour le re-ravitaillement du Moyen Orient.

La « fuite délibérée » a le but d’être utilisée comme une alerte déguisée à  l’Iran. La mauvaise explication trompeuse est évidemment dans le seul but de rallier le public ou l’Iran ou les deux de conclurent que les missiles sont voués à  l’Iran.

Crùment, l’Etat et la CIA ont converti une fuite qui faisait beaucoup de bruits par des patriotes américain en une fuite délibérée par des Fonctionnaires de Washington, afin d’effrayer l’Iran.

Par ce moyen Washington a amené le public à  oublier ou laisser passer le vrai problème.

Pour commencer, les multiples explications officielles puent jusqu’au plafond du paradis. Elles sont collectivement lus suspectivement comme des maigres couvertures d’articles concoctées avec un désespoir hâtif. Et peu importe le montant de rouge à  lèvre va être nécessaire pour faire l’explication officielle jolie.

Violations de Transport

Plus d’explications conflictuelles vont suivre. Ces missiles font partis d’un groupe prévu à  être décommissioné. Cela voudrait aussi expliquer pourquoi ils ont été embarqués depuis le Dakota du Nord.

Mais les missiles n’ont pas été transportés dans le but d’être décommissioné. Les missiles sont normalement décommissionés à  Davis-Monthan AFB, Tucson. Les armes nucléaires sont décommissionées au Département du Complexe de l’Energie de Pantex près de Amarillo, Texas, accessible à  travers Kirkland AFB dans le Nouveau Mexique.

Et la politique militaire exige la minimisation du nombre de voles faient avec des armes nucléaire à  son bord. Donc les bombes n’auraient pas du être monté dans les missiles, transporté jusqu’en Louisiane, démonté et transporté au Nouveau Mexique.

Le mode de transportation est aussi un problème majeur qui n’a pas été désamorcé par les explications officielles. D’après les procédures d’opérations standards, ou SOP, les missiles et les têtes nucléaires sont premièrement transportés par la voie des airs, dans des avions C-130 ou C-17 spécialement modifiés. Dans des périodes de paix, jamais les SOPs de l’armée autorisent le transport d’armes nucléaire montées dans des missiles de croisière avancés en position de combat sur des avions de combats.

La directive numérotée 4540.5 du département de la défense, distribuée le 4 Février 1998, réglemente la logistique de transportation d’armes nucléaire.

Par la délégation des Commandants du Combattant Commands, les mouvements d’armes nucléaires doivent être approuvées par les commandants aux commandes de service majeur.

Les Commandants du Combat Commands ou du Service Component Commanders doivent évaluer, autoriser et approuver les modes de transports et le mouvement sur les routes pour les armes nucléaires en leurs possessions.

L’Air Force est exigée de maintenir un parfait appareil de vol capable de conduire la logistique de transport d’armes nucléaire.

Sous les SOPs, les avions de combats qui sont prêt pour le combat et armés de têtes nucléaires, peuvent seulement voler sous l’autorité du Commandant en Chef, du Joint Chiefs of Staff et du National Military Command Authority.

Toutes les régulations de transportation ont été violées de façon flagrante le 30 Aoùt 2007.

Les Violations de Manipulation

Les violations des règlements concernant la manipulation des armes nucléaire dans le Dakota du Nord sont pires.

Un système sophistiqué informatique de repérage est utilisé pour les armes nucléaires. Plusieurs « signs-offs » (procédures) sont exigées afin de pouvoir enlever les armes depuis leurs bunkers de stockage.

L’AGM-129 Missile de Croisière Avancé a été créé afin de transporter des armes nucléaire. Aucune tête non-nucléaire n’est possible pour ce missile. Donc la seule erreur possible peut être que les têtes nucléaires ont été chargées sur le missile au lieu d’une fausse bombe factice d’entrainement.

Les têtes factices d’entrainement ont un signe standard bleu et jaune, c’est un signe qui déclare: « Inerte, non-nucléaire ». Les têtes nucléaires ont au moins 3 signes rouge très distinctifs. Par conséquent, cette erreur est très certainement improbable.

Les armes nucléaires sont transportées depuis le bunker de stockage jusqu’à  l’avion dans une caravane qui à  la routine de comprendre des véhicules avec des Mitrailleuses à  l’avant et à  l’arrière et des gardes avec des M-16. Toutes les étapes dans ce processus sont faites sous l’œil vigilant de la police de l’armée militaire.

Les lois demandent qu’au moins 2 personnes contrôlent conjointement toutes les étapes du processus. Si une personne perd le contact visuel avec l’autre, toutes deux sont forcées de se mettre à  terre la tête sur le sol et temporairement « placées sous arrêt » par les forces de sécurité qui observent la situation. Tout les progrès s’arrêtent jusqu’à  ce que les inspections sont faites afin d’assurer que les armes n’ont pas été violées.

Toutes les armes nucléaires sont connectées à  des systèmes d’alarmes sophistiqués afin d’empêcher retrait ou violation. Elles peuvent seulement être retirées depuis le bunker de stockage en désactivant son alarme. Et le Commandant du Squad n’a clairement pas l’autorité de désactiver l’alarme.

L’Erreur Impossible

Carrément… L’erreur d’avoir chargé des armes nucléaire sur un avion de combat en position de combat est simplement impossible à  réaliser. Les gardes sont bien trop rigoureux et beaucoup trop de gens seraient invoqués. Sachant particulièrement que le montage est en violation de la politique qui est mise en place sans exception depuis près de 40 ans.

Aucune discipline n’est prévue d’être rencontrée. Le New York Times a essayé d’insinué que le général commandant a été renvoyé. Actuellement, le commandant du squad en charge de l’équipage des munitions à  Minot a été « relevé de son devoir pendant une investigation ». Il n’a pas été retiré de sa position ou discipliné. L’équipage invoqué a été « temporairement non attesté en attente d’actions correctives ou d’un entrainement additionnel » mais n’a pas été discipliné. Aucune allusion n’a été faite à  propos du Wing Commander

Notez Attentivement: Ces actions n’aboutissent à  rien du tout. Le commandant du Squad et le Wing Commander sont toujours à  leurs places et l’équipage peut facilement être re-certifié.

Confusion Brillante

Les efforts de Washington afin de semer la confusion dans le public sont réussis. L’attention a changée depuis le problème crucial.

Cette nouvelle a déjà  été oubliée par le public.

Un des problèmes principaux va être évité:

Quelqu’un dans une chaine irrégulière de la commande de l’Air Force a autorisé le chargement et le transport des armes nucléaire.

Et cela n’aurait jamais du avoir lieu sans raison(s). Sachant la magnitude des violations invoquées, la raison doit être extrêmement importante.

Le problème sera évité, si nécessaire avec la répétition de la réassurance que l’Air Force est en contrôle de tout à  tout instant.

A Barksdale, les missiles furent considérés comme non-armés dans le but d’être modernisé, et sans importance particulière. Ils ont été laissés sans surveillance pendant presque 10 heures.

D’après un rapport, presque 10 heures ont été demandé pour les soldats à  Minot AFB de convaincre les supérieurs que les armes nucléaires ont disparu. D’après l’information fournit par le Congrès, ce temps s’est écoulé avant que les soldats de Barksdale « se rendent compte » que les armes ne sont pas présentes. Les rapports d’actualités dans les journaux et sur internet vont continuer de négliger ce fait.

Même ici l’objectif est exact. Le nombre de missiles et de têtes nucléaire a été négligé (voir les actualités en haut de la page, et voyez par vous même.)

Les toutes premières nouvelles parlent de 5 têtes nucléaire chargées sur le bombardier. Apparemment, cette information a été fournit depuis Barksdale.

Le nombre a plus tard été amélioré à  6 armes qui manquaient depuis Minot, apparemment basé sur des astuces anonymes fournis par le Military Times par les gens de Minot. Cette information a aussi été oubliée.

Conclusion

Six armes nucléaire ont disparu depuis Minot AFB dans le Nord du Dakota.
Cinq armes nucléaire ont été découverte à  Barksdale AFB en Lousiane.

Ce qui me pousse à  cette horrible conclusion:

Quelqu’un, opérant dans une chaine spéciale de la commande de l’Air Force des USA, a tout juste volé une arme nucléaire.

Que va-t’il se passer?

La réponse a été fournit plusieurs fois, très récemment par le Directeur de la CIA et le général Michael Hayden. Le 7 Septembre, habillé dans son uniforme militaire au complet, Heyden a dit aux membres de l’assemblé du Council on Foreign Relations:

« Nos analystes ont estimé avec la plus grande confidence que Al-Qaida est entrain de planifier un complot à  grandes impacts sur le sol des USA. »

« Nous estimons avec la plus grande confidence que Al-Qaïda s’intéresse principalement à  des cibles qui peuvent produire beaucoup de victimes, des destructions dramatiques et des chocs significatifs. »

Oeil pour Oeil. L’utilisation d’armes nucléaire justifiera l’utilisation d’armes nucléaire. Une excuse parfaite pour engager la guerre contre l’Iran.

Je suspecte Hayden d’être absolument correcte.

Source: Above Top Secret


Publié le 17 septembre, 2007 dans Monde.

Commentaires (10)

 

  1. andre 2010 dit :

    selon moi, tout ces propos sont érornés et monter de toutes pièce pour (faire croire) a une possible attaque cela tien des alarmiste en herbe qui ne sache que faire pour apeurer les gens et les tenir sur une pression.

    Vous êtes selon moi des agitateurs, et sans vous en rendre compte travaillez pour le N.O.M. a declancher la panique au seint de la populace mondial,

    Comme vous pouvez le constater sa ne prend pas, ni vos histoires a dormir debout. Les gens ont déjà vu neigé et ne se laisseras berner par de la propagande stupide.

  2. Intuition dit :

    Merci pour toutes ces infos et ce partage.
    C’est un travail phénoménal , de titan que vous faites là.
    Tres bon boulot, excellent blog

  3. thorlegna dit :

    Il faut s’attendre au pire et ainsi faire et penser ce qu’il faut faire pour le futur cela veux dire tout pour les combattre.

  4. 711LAWDOS dit :

    excellente investigation.
    mais pour l’histoire de la bombe manquante,
    les services secrets sont tellement fort niveau
    manipulation qu’il est probable que ces informations
    aient été déliberement publier en guise d’avertissement.
    contre ou pour qui ???
    prevenir des citoyens ou menacer un peuple ?

    tres bon travail a part ça, ne baisse pas les bras.
    et comme tu l’as dit en presentation, profitons
    du peu de liberté qu’il nous reste.

  5. Maxime dit :

    Esperons que cela ne se produise pas!Moi je reste au CANADA et une guerre contre les USA sa va frapper fort et adieux mon enfance je n’est que 13ans!Je reste dans le nord-ouest du Québec,plus précit le Sagnenay!Alors peut-etre que je vais etre plus chanceux que la ville de Montréal (Tous ses information son pour seul qui sont deja venue au Québec Le plus beau coin du monde!)

    Je voudrait si cela arrive a moi je vous dit un adieux a vous même si je vous connais pas!Cela vient du font du cÅ“ur,et espèront pour vous tous que tous cela n’est que pure erreur des USA et médiat!

    PS:Merci de ce site!

  6. alex dit :

    Superbe recherche ,surtout pour la répèretoriation des accidents aériens ,mais ma curiositée me pousse à  te demandé de quels types d’ armes était équiper ces apareils ? Uniquement de missiles de croisiéres ou aussi d’autres types de bombes tels que les engins : bombe N , bombe A, bombe h ,ou bombes au cobalt (qui est trés improbable , étant une bombe « sale »)

  7. L'équipage du Vol tous Mort dit :

    Vous irez consultez les journaux suivant le vol un mois plus tard les membres du B-52 sont tous assasiner pour ne pas parler. Encore une purge. Tous dans des morts suspect

  8. Rsoldja dit :

    Je te félicite et t’en remercie de partager toutes ces informations, c’est bon à  savoir lorsqu’on se fait avoir en nous cachant les VRAIES vérités. Good work keep it up!!!

  9. admin dit :

    Salut Aurélie, merci pour l’erreur :-P, c’est corrigée…
    Espérons que cette histoire n’est que fantaisie et que cela n’arrivera jamais… l’attentat au nucléaire signerait l’arrêt de mort de beaucoups de libertés des gens dans le monde… Mais merci pour ces encouragements, je continus de faire de mon mieu :-)

    Positivation et croisage de doigts.

  10. Aurélie dit :

    « Vous n’en avez surement / absolument pas entendu parler de cette catastrophe. Récemment Un B-52 vole au dessus des USAs avec des missiles nucléaires (le 5 Septembre 2001) »: ne serait-ce pas 2007 au lieu de 2001?
    Félicitations pour votre travail d’investigation! C’est impressionnant!
    Merci de nous le faire partager ;)

Laissez un commentaire