Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Voyage au Groenland

Un « symbole », explique Jean-Louis Borloo

© AP

PARIS – Jean-Louis Borloo a qualifié lundi sa visite-éclair au Groenland de « symbole » pour alerter l’opinion sur la réalité du réchauffement climatique, après les critiques émises par les Verts qui fustigent un déplacement « grotesque ».

« C’est symbolique et technique », a déclaré le ministre de l’Ecologie sur RTL, expliquant qu’il cherchait ainsi à  « communiquer », à  « dire à  l’opinion publique française, européenne et bien au-delà , que le changement climatique est une absolue réalité, qu’il est nécessaire qu’on inverse la tendance, qu’on passe à  l’acte ».

Reconnaissant que ce voyage consistait d’abord à  « constater (lui)-même sur place » la réalité du réchauffement global et à  « soutenir » l’action des scientifiques, Jean-Louis Borloo a insisté sur l’importance de l’action individuelle pour retourner la situation. « Les consommateurs ont une forme de droit de vote environnemental entre les mains qui est l’acte d’achat », a-t-il souligné.

Les Verts ont jugé lundi dans un communiqué que ce déplacement ministériel était « grotesque » car extrêmement coùteux en matière d’émission de CO2. Ils ont appelé le ministre à  « l’action » plutôt qu’au « constat ».

Jean-Louis Borloo s’est rendu pour 24 heures au Groenland, accompagné de plusieurs spécialistes de l’environnement dont Gérard Jugie, directeur de l’Institut polaire Paul-Emile Victor, afin de prendre conscience du dérèglement climatique. Il se rend notamment dans le fjord d’Illulissat et sur le glacier Kangerlua, symboles du réchauffement climatique, a précisé son service de presse. AP

« Prendre conscience du réchauffement climatique? »

C’est la meilleur de l’année! Ils ont déjà  conscience, ils veulent continuer de réchauffer l’environnement, parce qu’ils ne veulent pas que les populations futurs aient la possibilité de retourner à  la campagne « pour retourner aux sources », dans un monde sans nature, sans forêt, sans montagne, sans rien, il sera dur d’être spirituel…

Parce que c’est souvent la nature qui a éveillée nos sens, nos idées, nos perceptions, et si un jour (je n’espère pas mais..) il n’y a plus de nature, nous serons obligé d’être serré dans les villes. La réduction de population se fera naturellement, nous ne serons plus beaucoup… Si vous connaissez le film « Soylent Green », je parle d’un futur exactement pareil que celui qu’il y a dans le film. Donc devenir spirituel dans un monde fait de béton, de carré, de ronds, de rectangles… C’est la pire chose qui puisse à  arriver à  l’âme humaine… Des vrais robots. Si nous n’avons jamais touché un fruit, vu une fraise, un arbre. Je veux dire, c’est le futur qui nous attends, vous feriez mieux de vous y préparer si on ne change rien à  la manière nous traitons l’environnement…

Je vois une désertification globale, des températures chaudes, et une montée des eaux qui risquent de changer pas mal la géographie de la planète. Il faudra se préparer à  manger des biscuits parce que c’est ce que l’on aura, et surement que les biscuits seront fait à  base d’humains, il n’y aura rien d’autres que l’homme dans ce monde… C’est une vision apocalyptique, mais c’est le futur que nous avons choisit à  force de ne pas vouloir voir la réalité en face…


Publié le 11 septembre, 2007 dans Réchauffement de la Planète.

Laissez un commentaire