Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Villepin VS UMP

Pour l’UMP Nadine Morano, Villepin « joue le rôle du bouffon »

© AFP

nadine morano
Nadine Morano, Porte-Parolle de L’UMP

PARIS (AFP) – L’ancien Premier ministre Dominique de Villepin « joue le rôle du bouffon » quand il dénonce « l’esprit de cour » autour de Nicolas Sarkozy, ironise Nadine Morano, porte-parole de l’UMP, dans un entretien au Parisien publié jeudi.

Interrogée dans le quotidien sur les sévères critiques de M. de Villepin contre le gouvernement, elle juge « franchement un peu attristant pour lui d’en arriver là « .

« Dominique de Villepin évoque un esprit de cour. Malheureusement, en tenant ce genre de propos, il joue le rôle du bouffon », estime la députée de Meurthe-et-Moselle.

Rappelez Vous!

Si vous critiquez le président Sarkozy, vous êtes un bouffon!

Villepin « pas sùr » que la France aille mieux si les promesses de Sarkozy sont appliquées

© AFP

villepin

PARIS (AFP) – L’ancien Premier ministre Dominique de Villepin a estimé mercredi soir sur Canal + qu’il n’était « pas sùr » que la France aille mieux si l’on se « contente » d’appliquer toutes les promesses de Nicolas Sarkozy.

Interrogé sur les cent premiers jours du président de la République, il a reconnu « beaucoup d’énergie, beaucoup de volonté ».

« Je pose une question: est-ce que si on se contente d’appliquer toutes les promesses de Nicolas Sarkozy, la France ira mieux? Et je dis: c’est pas sùr », a lancé l’ex-chef de gouvernement.

« Il faut donc prendre d’autres mesures », a-t-il préconisé. « Faisons en sorte, puisque l’état de confiance est là , que notre économie puisse repartir sur de nouvelles bases. Ca implique aujourd’hui des dispositions fortes ».

Un peu plus tard, il a déclaré: « mon horizon, ce n’est pas Nicolas Sarkozy, mon horizon, c’est la France ».


Publié le 6 septembre, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire