Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

C’est la Rentrée, 2007

12 millions d’élèves rentrent mardi dans une Ecole « priorité » présidentielle

© AFP, Par Lucile MALANDAIN

xavier darcos salut nazi
Xavier Darcos, ministre de l’éducation nationale

PARIS (AFP) – 12.068.200 élèves de la maternelle à  la terminale vont retrouver mardi les bancs d’une Ecole dont Nicolas Sarkozy a voulu faire une « priorité » avec l’accent sur le sport, la culture, l’aide aux devoirs et … les coupes budgétaires qui exaspèrent déjà  les syndicats. Evènement

Deux millions d’écoliers ont déjà  remis leur cartable sur le dos et effectué une rentrée anticipée.

Les élèves, dont des milliers de sans-papiers, seront accueillis par 878.947 enseignants dans 77.077 établissements scolaires.

Evoquant la « solennité » du moment, le nouveau ministre de l’Education Xavier Darcos a brossé mercredi dernier lors de sa conférence de presse de rentrée un tableau complet des promesses de campagne du président de la République.

Il a notamment insisté sur les études dirigées après la classe, l’augmentation de la pratique sportive à  l’Ecole, un meilleur apprentissage de l’Histoire de l’Art ou encore la refonte du système d’orientation.

C’est dans ce cadre présidentiel que M. Darcos a enjoint « la société française » à  « se remettre derrière ses enseignants », une semaine après avoir annoncé la suppression de 11.200 postes de personnels (soit « 0,8 % de l’ensemble de l’effectif ») au budget 2008.

Avec une telle « saignée » – selon les termes employés par les syndicats -, qui vient après environ 12.000 suppressions de postes depuis 2004, Xavier Darcos aborde en effet cette rentrée sous le feu des critiques.

Cinq organisations (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, Ferc-CGT et Faen) devaient se rencontrer jeudi pour discuter de la riposte.

« J’entends dire que je suis trop gentil avec les syndicats, et bien ça va continuer », a déclaré le ministre, en concluant un long plaidoyer pour un « métier qui se fait avec beaucoup de courage, d’énergie et parfois de solitude ».

De fait, la condition enseignante est au coeur d’un des grands chantiers de la rentrée (statuts, temps de travail, salaires, mobilité, entrée dans la carrière, image du métier, …), a rappelé le ministre. Il a certifié que Michel Rocard (PS) constituerait la « personnalité phare » du comité sur la revalorisation du métier enseignant chargé de coordonner la réflexion.

Le secrétaire général de la principale fédération de l’Education, la FSU, Gérard Aschieri, s’est interrogé sur la réalité d' »une tentative de redéfinition du métier » ou sur « une manière de justifier les suppressions de postes ».

A propos du rapport très sévère pour l’école primaire du Haut conseil de l’Education (HCE), le ministre, qui s’est dit « aussi le ministre des professeurs », s’est voulu rassurant : « La mise en cause des résultats de l’école primaire ne doit pas être la mise en cause des enseignants ».

Pour le reste, les écoliers commenceront à  apprendre une langue vivante dès le CE1, pratiqueront une heure de sport de plus par semaine, et bénéficieront de nouveaux programmes, revus à  la lumière du socle commun de connaissance et de compétences.

Ce sont les collégiens de ZEP qui profiteront en premier, deux heures quatre fois par semaine, d’études dirigées ou d’activités culturelles et sportives après la classe. Eux aussi travailleront sur des programmes rénovés en langues vivantes et en sciences.

La lettre d’adieux du résistant communiste Guy Môquet fusillé à  17 ans par l’occupant allemand enfin sera lue à  tous les lycéens le 22 octobre, sur demande du président.


Publicité
Publié le 3 septembre, 2007 dans Education.

Laissez un commentaire