Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Dominique de Villepin dit craindre une erreur judiciaire

Dominique De Villepin Craint Une Erreur Judiciaire Dans L’affaire Clearstream

© Reuters – Dimanche 2 septembre

villepin

PARIS (Reuters) – Dominique de Villepin estime que chercher, comme le font certains médias, à  réduire l’affaire Clearstream à  une rivalité entre lui-même et Nicolas Sarkozy risque de déboucher sur une erreur judiciaire.

L’ancien Premier ministre a été mis en examen le 27 juillet par les juges chargés de l’enquête sur une possible conspiration politique dans cette affaire, à  rebondissements, de faux listings de la société financière luxembourgeoise Clearstream.

Il doit être à  nouveau entendu le 13 septembre après cette mise en examen pour « complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol, recel d’abus de confiance et complicité d’usage de faux ».

« Je répondrai à  toutes les questions des magistrats comme un citoyen ordinaire, et je pense que ce jour-là  la vérité fera un grand pas en avant », dit-il dans une interview accordée au Parisien Dimanche.

Dominique de Villepin est soupçonné d’avoir participé à  une manipulation politique visant à  nuire à  Nicolas Sarkozy, alors son rival à  droite dans la course à  l’Elysée.

« Je suis injustement attaqué », redit-il au Parisien. « L’affaire Clearstream, ce sont des centaines de victimes citées dans les listings falsifiés. Vouloir la réduire à  une simple rivalité politique serait prendre le risque d’une erreur judiciaire », affirme-t-il.

« Ce que je veux comprendre, c’est comment une affaire industrielle et internationale s’est peu à  peu exclusivement transformée en une affaire politique », ajoute-t-il.


Publié le 2 septembre, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire