Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La délinquance évolue, la justice évolue, explique Rachida Dati

La délinquance évolue, la justice évolue

© Reuters

JUAN-LES-PINS, Alpes-Maritimes (Reuters) – « La délinquance évolue, la justice évolue », a déclaré la garde des Sceaux à  propos des évolutions juridiques souhaitées par Nicolas Sarkozy concernant les délinquants sexuels et les criminels irresponsables.

rachida dati ministre justice

« Les outils doivent s’adapter et changer quand c’est nécessaire », a dit samedi Rachida Dati à  Juan-les-Pins, où elle a rejoint les jeunes de l’UMP qui bouclaient leur tournée estivale entamée au mois de juillet.

La ministre de la justice a confirmé qu’elle avait rencontré dans la matinée dans la matinée à  Paris les familles de deux aides-soignantes paloises tuées par un malade mental à  l’hôpital psychiatrique de Pau (Pyrénées-Atlantiques) en 2004.

C’est après avoir rencontré ces mêmes familles la veille à  Bayonne que le chef de l’Etat avait relancé l’idée d’organiser des procès pour les criminels déclarés pénalement irresponsables.

« Ces familles très dignes ne demandent pas vengeance », a dit Rachida Dati.

« Elles veulent qu’on les entende, elles veulent de la justice, c’était important d’écouter leur douleur. Lorsqu’on leur dit qu’il y a un non-lieu, cela ne veut pas dire que les faits n’ont pas existé », a-t-elle souligné.

« Dans un procès, il y a plusieurs parties, on parle de la personne mise en examen, de l’accusé, mais pour moi les parties qui priment ce sont les victimes, donc il est important de les entendre », a-elle ajouté, reprenant le thème de la défense des victimes cher à  Nicolas Sarkozy.

« On travaille sur ce sujet depuis 2003 », a-t-elle rappelé, « Il y a eu des rapports, il faut reprendre les travaux, mais il faut aussi que le préjudice des familles des victimes soit reconnu, même en séance publique, pour qu’elles puissent faire leur deuil ».

A propos de la récidive des délinquants sexuels, Rachida Dati a justifié le souhait du président de renforcer la législation pour mettre hors d’état de nuire des pédophiles récidivistes comme Francis Evrard, violeur présumé d’un petit garçon de cinq ans agressé la semaine dernière.

« On ne peut plus laisser sortir des bombes à  retardement », a-t-elle estimé.

Sur ces sujets, la garde des Sceaux a estimé que la politique menée par le président Nicolas Sarkozy était « plus que pertinente, et plus que jamais à  l’ordre du jour ».


Publié le 26 août, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire