Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La rentrée de Nicolas Sarkozy sous le signe de l’effervescence

Sarko Rentre de Vacance, et Retourne au Travail tel un Aspirine

Source: Yahoo!

sarkozy de retour

PARIS (Reuters) – Le président Nicolas Sarkozy franchit cette semaine le cap des 100 jours à  l’Elysée en reprenant le rythme très soutenu qu’il avait adopté avant la pause estivale.

A une journaliste qui lui demandait, jeudi matin dans la cour de l’Elysée, comment il passait cette frontière symbolique, le chef de l’Etat a levé le pouce en signe d’optimisme.

« Je vous confirme que la rentrée sera animée, et au-delà  des 100 prochains jours », avait assuré une heure plus tôt son porte-parole, David Martinon, qui a repris ses points hebdomadaires devant la presse.

Rentré dimanche de vacances, le chef de l’Etat a envahi le terrain médiatique dès le lendemain en annonçant lui-même, sur les graviers de l’Elysée, un renforcement de la législation contre les délinquants sexuels, dans la foulée de l’émotion suscitée par le viol du petit Enis.

Cette semaine de rentrée est également marquée par deux déplacements en province : mercredi, Nicolas Sarkozy est allé dans le Finistère assister aux obsèques du patron-pêcheur tué dans la collision entre son bateau et un cargo.

Vendredi, le conseil des ministres été avancé à  08h30 pour permettre au chef de l’Etat de s’envoler pour le Sud-Ouest. Trois étapes sont prévues lors de ce déplacement-éclair, sur des thèmes différents : le terrorisme, la pêche et le tourisme.

Lundi, Nicolas Sarkozy fera sa rentrée diplomatique avec un grand discours sur l’état du monde, le premier depuis son entrée en fonctions, en mai. Il s’exprimera à  l’occasion de la 15e conférence des ambassadeurs, devant l’ensemble des chefs de mission diplomatique.

Autre rendez-vous important de la semaine, le discours sur l’économie qu’il prononcera jeudi à  Jouy-en-Josas (Yvelines), où se tiennent les universités d’été du Medef. Ce rendez-vous « marquera l’entrée dans la deuxième phase des réformes économiques », a précisé David Martinon.

PROBLàƒË†MES DE CROISSANCE

Le chef de l’Etat installera ce même jour la commission présidée par Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, chargée d’identifier les freins à  la croissance.

La relance de l’économie est l’un des éléments-clés de cette fin d’année pour l’équipe au pouvoir.

Si la crise financière venait à  ralentir la croissance, que le gouvernement croit toujours officiellement pouvoir porter à  2,25% en 2007 et 2,5% en 2008, c’est tout l’échafaudage de la politique économique de Nicolas Sarkozy qui serait ébranlé.

Les allègements fiscaux adoptés durant l’été coùteront au budget de l’Etat près de 14 milliards d’euros en 2008 selon le gouvernement – davantage selon l’opposition – et inquiètent les partenaires de la France dans la zone euro.

Le Conseil constitutionnel a allégé ce « paquet fiscal » en censurant le remboursement partiel des intérêts des emprunts immobiliers contractés avant la présidentielle.

Un certain flou a entouré cette semaine l’annonce des solutions envisagées pour faire face à  la suppression de cette promesse de campagne du candidat Sarkozy.

La somme « économisée » après la censure des « sages » devrait finalement être redistribuée aux nouveaux emprunteurs, comme l’a soufflé le chef de l’Etat lors d’un déjeuner avec des journalistes de la presse régionale.

Autres nuages à  l’horizon présidentiel : les menaces brandies par les syndicats d’une rentrée sociale agitée, avec d’éventuelles perturbations sur l’organisation de la Coupe du monde rugby. Ils s’inquiètent notamment des projets du gouvernement dans l’éducation et du texte encadrant la grève dans les transports publics.

Nicolas Sarkozy, qui a déjeuné jeudi avec le secrétaire général de la CFDT François Chérèque, devrait tenter de désamorcer les tensions lors de ses rencontres avec les autres leaders syndicaux.

S’il reste toujours très populaire, le président voit son image dans l’opinion se ternir légèrement, si l’on en croit les derniers sondages. Il perd cinq points en un mois, à  61% d’opinion favorable, dans le dernier baromètre Ipsos/Le Point. Sa cote est de 65% dans un sondage LH2 paru mercredi dans Libération, en baisse de deux points par rapport à  juillet.

Publié le 24 août, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire