Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’armée américaine préfère les jeunes en échec scolaire

L’armée américaine courtise les jeunes en échec scolaire

Source: Yahoo!

bombe lancee

ANNVILLE, Pennsylvanie – Confrontée à  des difficultés de recrutement après plus de quatre ans de guerre en Irak, l’armée américaine tente d’attirer des jeunes en échec scolaire, au détriment estiment certains de la qualité des effectifs des forces armées des Etats-Unis.

L’armée américaine offre à  des jeunes sortis du système scolaire une deuxième chance. Brittany Vojta, 18 ans, a ainsi suivi trois semaines intensives de cours cet été pour décrocher l’équivalent d’un diplôme de fin d’études au lycée afin d’avoir le niveau minimal requis pour rester dans la Garde nationale.

« Quelque chose de mal s’est passé dans la vie de ces soldats. Nous avons la possibilité d’empêcher un autre résultat négatif: qu’ils soient renvoyés de l’armée », explique le sergent John Walton, qui a lancé cette année le programme pour la Garde nationale en Pennsylvanie. Selon lui, il ne s’agit pas de remplir des quotas de recrutement mais d’aider des soldats.

Reste que cette politique de recrutement pourrait être néfaste pour l’armée sur le long terme, estime l’analyste Cindy Williams, de l’Institut de technologie du Massachusetts. Les propres études du Pentagone montrent que les soldats titulaires du diplôme traditionnel de fin d’études au lycée sont plus susceptibles que ceux ayant décroché un équivalent d’aller au bout d’une période d’engagement.

L’armée a récemment pris d’autres mesures pour tenter de maintenir ses effectifs, mais certaines sont accusées de faire baisser le niveau d’exigence en matière de recrutement. Elle a ainsi augmenté le nombre de dérogations accordées à  des personnes qui autrement n’auraient pu être retenues pour des raisons médicales ou d’antécédents judiciaires. L’âge limite a également été relevé à  42 ans.

En 2006, le nombre de lycéens diplômés « traditionnels » recrutés par l’armée a chuté à  73%, contre 84% un an plus tôt, selon le Projet priorités nationales, un groupe de recherche. L’objectif du Pentagone est d’atteindre la barre des 90%, un quota rempli pour la dernière fois en 2004.

Le membre de la Chambre des représentants Joe Sestak, un ancien vice-amiral, note que certains soldats possédant seulement des équivalences du diplôme de fin d’enseignement secondaire se sont révélés d’excellents soldats, mais il s’inquiète de la tendance actuelle. « Il y a une érosion dans la qualité du recrutement », juge-t-il.

Un autre programme basé en Pennsylvanie et ciblant les jeunes en échec scolaire a déjà  aidé plus de 13.000 recrues à  obtenir l’équivalent du diplôme de fin d’études de lycée depuis ses débuts en 2005.

Les trois semaines de cours suivies par Brittany Vojta se déroulent dans un environnement scolaire atypique: l’enseignant peut être civil ou militaire, mais un sergent instructeur est aussi présent. Les recrues suivent neuf heures de cours par jour et vont en salle d’étude dans la soirée, mais restent soumises à  un régime de camp d’entraînement, avec un lever à  4h45 pour des exercices physiques.

Pour Brittany Vojta, l’expérience semble avoir été bénéfique. « Je n’avais jamais compris les maths (…) Pendant quatre ans au lycée je n’y arrivais pas », souligne la jeune femme, qui espère entrer dans la police militaire. « Je suis venue ici quelques semaines et j’ai compris, parce qu’on a pris le temps de m’expliquer. » AP


Publié le 23 août, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire