Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Théorie de Formation du Système Solaire

La Théorie d’évolution / de formation du système solaire

systeme solaire nasa
© NASA

Le But de Tout ça

Démontrer très simplement que la théorie d’évolution du système solaire ne fonctionne, mais alors, absolument pas pour certaines planètes et lunes de notre système solaire. Beaucoup de personnes adorent l’astronomie et l’ufologie de nature, je dirais même, tout le monde aime ces sujets passionnants qui racontent l’histoire de nos origines… Pourquoi certaines personnes nous mentent ou essayent de dissimuler des informations sur ces sujets? Parce qu’on n’est pas prêt du tout d’entendre la vérité… C’est simple, à force de nous transformer en une forme de vie ignorante de tout, nous avons peur de tous changements.

Je vais vous parler sur comment le système solaire est devenu ce qu’il est aujourd’hui une fois que j’aurais finis d’aborder les « problèmes » qu’ont chaque planètes et satellites de notre système solaire toujours en relation avec la théorie de formation du système solaire officielle.

Le Lieu d’observation: La Terre

terre lieu observation

C’est malheureusement de là que nous allons pouvoir vérifier toutes les théories sur la formation du système solaire. Croyez moi, j’aimerais vous emmener en bus cosmique voir toutes ces lunes et Planètes, puis faire la révision des objets en direct. Ce qui est un sacré fantasme j’avoue, mais non réalisable.

Formation du Système Solaire, Théorie de la Nébuleuse, Version Officielle

Au centre du système solaire se situe le Soleil, notre étoile de taille modeste mais qui contient néanmoins 99,86 % de la masse de tout le système. Le système solaire est composé de 8 planètes (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune) et de 3 planètes naines (Éris, Pluton [qui n’est désormais plus considérée comme une planète] et Cérès), de 169 lunes, astéroïdes, comètes, poussière et gaz.

La formation du système solaire a commencé il y a 4,6 milliards d’années, Le nuage de gaz a donc commencé à  s’effondrer, en même temps que la gravité rapprocha le gaz et la poussière ensemble pour former une nébuleuse solaire. Comme une patineuse artistique qui tourne de plus en plus vite lorsqu’elle tend ses bras, le nuage commence à  tourner et à  s’effondrer sur lui même.

Les planètes se sont formées voici plus de 4,6 milliards d’années, en même temps que le soleil, au sein d’un vaste disque de gaz et de poussières en rotation autour de l’astre du jour. La raison pourquoi les nuages de gaz et de poussières se sont mis en rotation, est probablement due à l’explosion d’une super nova. Cette explosion fit des vagues dans l’espace ce qui força les nuages de gaz et de poussières à  se concentrer.

« En quelques centaines de milliers d’années, les poussières silicatées se sont agglomérées les unes aux autres pour constituer des blocs de plus en plus gros; d’abord des cailloux, puis des rochers, des astéroïdes et enfin des planètes. Mais au plus près du Soleil, la chaleur était telle que les éléments les plus volatils ont disparus. Le puissant rayonnement solaire les a fait évaporer et les a repoussés au delà  de 5 UA (Unité Astronomique), dans une région plus froide. Il n’est donc resté que des roches pour former les planètes les plus proches du soleil. Quand elles ont atteint une taille suffisante, leur force de gravitation les a fait chauffer (exactement comme le Soleil, mais à  des températures nettement inférieures), au point où elles ont partiellement fondu. Les éléments lourds tels que le fer ont sombré pour constituer le noyau alors que les silicates et les métaux légers sont restés en surface. C’est au cours de cette phase de différenciation que les éléments volatils piégés dans les roches ou apportés par des chutes de comètes sont passés à  l’état de gazeux afin de former des atmosphères autour des planètes telluriques. Mais chacune a connu un destin différent. » — Théorie évolutionniste.

Voila ce que vous devez vous Rappelez: « Seul des planètes telluriques peuvent supporter la grande chaleur lors de la formation du jeune soleil, des planètes comme la Terre se sont formées près du centre du nuage. La matière gelée resta en dehors de la région du disque avec d’autres éléments rocheux, et c’est ici que les géantes gazeuses se sont formées, et des planètes comme Jupiter et Neptune. Puis, le nuage de gaz et de poussières a continué à s’effondrer, ce qui a créé une étoile, notre Soleil, qui par la suite souffla la plupart des gaz et poussières du nouveau système solaire par un vent solaire très puissant, un peu comme on le voit dans le film Titan AE. En étudiant les météorites, que nous pensons être celles laissées derrière lors des phases primitives du système solaire, les scientifiques ont trouvé que le système solaire est âgé de 4,6 milliards d’années. »

Sources D’informations

Windows To The Universe – En anglais, brève explication de la formation de l’univers
Wikipédia – Formation et évolution du système solaire

systeme solaire 9 planetes

Donc maintenant on connait la version officielle, les poussières et le gaz s’attirent et se collent les uns aux autres, ce qui donne naissance à  des petits rochers qui eux se collent aussi à  d’autres rochers, pour finalement devenir des astéroïdes qui eux aussi se collent entre eux pour devenir des astéroïdes beaucoup plus gros, et finalement on a des planètes.

– Cette théorie explique pourquoi le système solaire « est plat », et les planètes effectuent un mouvement direct (l’inverse du mouvement rétrograde : on dit qu’un objet a un mouvement rétrograde s’il effectue une rotation autour d’un corps de référence dans le sens des aiguilles d’une montre. L’exception la plus connue est Triton une des lunes de Neptune, ensuite on a Vénus, Uranus et Pluton qui effectuent aussi un mouvement rétrograde.)

– Cela explique aussi pourquoi nous avons des planètes rocheuses, dites tellurique, proche du soleil, et des planètes gazeuses dans des zones plus éloignées et plus « fraiches » (à  cause de la chaleur dégagée lors de la création du soleil, cela ne permet pas la formation de planète gazeuse là  où Mercure est par exemple).
– Cette théorie a été proposée par Immanual Kant pour la première fois au 18ème siècle.

Lors de la création du soleil, il faisait très chaud (ce n’est pas récent ce genre d’information!), et c’était impossible pour des planètes faites de gaz, ou pour l’eau ou n’importe quelle matière volatile de se former près du soleil, la seul matière capable de se condenser près du soleil est la roche. Les planètes les plus éloignées du soleil sont dans une zone plus « fraiche » ce qui a permit à  la formation de géante gazeuse comme expliqué précédemment. Et la théorie explique aussi pourquoi les planètes tournent comme si elles sont sur un plateau (juste une image).

Problème

La théorie ne fonctionne pas… Peut-être pour les Planétésimals, mais pas pour les planètes. La plupart des scientifiques et astronomes vous diront que ce processus est encore mal comprit.

Preuve que La théorie d’évolution du système solaire ne tourne pas rond

Maintenant ce que je vais faire, c’est que je vais prendre les planètes de notre système solaire une par une, de la plus proche à la plus éloignée, et je vais montrer que ces planètes ne peuvent pas exister en rapport à  la théorie d’évolution du système solaire comme on l’à  connait, à  l’heure actuelle on nous raconte que les scientifiques ont tout compris de l’évolution… Mais croyez-moi c’est loin d’être le cas, chaque planète, d’une manière très unique, est une planète impossible.

comparaison planetes telluriques
Comparaison entre les planètes telluriques de notre système solaire, à  l’échelle.

On va commencer avec les planètes telluriques, Mercure, Vénus, la Terre, et Mars.

La Planète Mercure

planète mercure

Mercure est une planète très petite, c’est la plus proche du soleil, c’est désormais la planète la plus petite du système solaire (Pluton étant considérée comme une planète naine, elle était la plus petite planète du système solaire), Mercure est plus petite que Titan (satellite de Saturne) et Ganymède (satellite de Jupiter), avec une température moyenne de 179°C (min: -183°C, max: 427°C). Mercure ressemble beaucoup à  notre Lune, elle est petite et faite de roches, avec des impacts de cratères etc…

Mercure est une petite planète mais elle nous a donné beaucoup de surprises. Lorsque la sonde Mariner 10 est passée à  côté de Mercure en 1974 pour mesurer la gravité de la planète et autres, on a découvert que Mercure est très dense, il y a vraiment beaucoup de matériaux dans cette petite planète, c’est la planète la plus dense après la Terre, parmi les planètes rocheuses/telluriques.

Problème

Le Problème c’est que Mercure est trop petite pour avoir une telle densité, en fait, la meilleure représentation de Mercure pour les scientifiques, est celle d’une grosse boule d’acier compactée déguisée par quelques rochers (grossièrement parlant). Mais c’est un gros problème pour l’évolution pourtant, la théorie de l’évolution dit que Mercure ne peut pas être aussi dense en étant aussi proche du soleil. La plupart des scientifiques s’accordent sur l’hypothèse d’un impact d’une météorite sur Mercure qui aurait modifié sa composition et qui part conséquent aurait fait Mercure une planète très dense.

Version Officielle de la formation de Mercure:
L’évolution n’explique pas Mercure, la planète devrait être beaucoup moins dense qu’elle ne l’est à  l’heure actuelle. De plus, Mercure a du se former selon les prédictions basées sur l’évolution. Mais un astéroïde a du s’écraser sur Mercure durant sa jeune histoire, envoyant la plupart des débris légers en dehors de Mercure, laissant derrière la planète à  grande densité que nous voyons aujourd’hui.

Voila la solution, l’hypothèse de l’impact d’un astéroïde sur Mercure. Vous ne savez pas ce qu’est l’hypothèse d’un impact géant? Voyez ci dessous,

asteroide heros solution

Puisque que nous savons que l’évolution est vraie, un astéroïde a du se crasher sur Mercure pour nous donner la planète que l’on voit aujourd’hui. Solution > Astéroïde. Qu’est ce qui nous prouve que c’est la bonne solution? Eh bien d’après les scientifiques, c’est obligé que ça se soit passé ainsi, sinon l’évolution de Mercure ne peut pas être expliquée d’après le modèle de formation du système solaire que l’on connait.

D’après un livre d’astronomie que j’ai ici, je lis:

Mercure présente la particularité d’avoir une densité particulièrement élevée pour un corps céleste de taille si modeste. En fait, la planète possède un noyau de fer qui occupe presque la moitié de son volume et les 2 tiers de sa masse. Les astronomes expliquent cette bizarrerie par une collision cosmique qui aurait éjecté dans l’espace une bonne partie de son manteau. Mais cette hypothèse reste à vérifier.

Les évolutionnistes avouent même que la théorie sur la densité de Mercure actuelle est à vérifier.

Mais ce n’est pas tout… On a aussi découvert, avec la sonde Mariner 10, que Mercure possède une magnétosphère, [wikipédia mercure]:

Révélée par la sonde Mariner 10 lors de sa première approche, en mars 1974, la présence d’un champ magnétique surprit les astronomes qui pensaient jusque-là  que Mercure était dépourvue de toute magnétosphère. Vingt minutes avant de survoler la planète de plus près, les magnétomètres de Mariner 10 détectèrent l’onde de choc d’étrave produite par la collision de ce champ avec celui du Soleil et le mesurèrent à 1 µT, ce qui représente un peu moins d’un soixantième du champ magnétique terrestre.

Ce qui est totalement impossible d’après la théorie d’évolution du système solaire… Et pour expliquer cela, on va voir comment obtenir une magnétosphère (un champ magnétique) pour une planète. La meilleure théorie sur le marché, sur le sujet, se nomme  » L’effet Dynamo« :

En astrophysique, la théorie de l’effet dynamo traite des cas dans lesquels un objet conducteur, un corps céleste ou une planète engendre un champ magnétique lorsqu’elle est parcourue par un courant électrique.

L’effet dynamo nous dit qu’il y a des liquides au centre de la planète qui conduisent l’électricité. Ces liquides (d’acier fondu/mou) bougent tout autour du noyau, et en bougeant ils créent un champ magnétique, et je ne vais pas aller dans les détails sinon vous allez avoir mal à la tête… (Processus très compliqué)

Pourquoi la théorie de l’effet dynamo est ‘la meilleure théorie sur le marché’? Car c’est le seul moyen pour une planète d’avoir un champ magnétique qui fonctionne pendant des milliards d’années. Il n’y a pas de meilleures théories.

Ce que ça doit nous dire, c’est que chaque planètes ayants un champ magnétique doivent forcément avoir un noyau d’acier qui est fondu / mou. De l’acier qui est fondu, liquide. Et le mouvement de ces liquides peut générer un champ magnétique.

noyau mercure

Donc, Mercure est une planète de plusieurs milliards d’années qui a un champ magnétique, donc le noyau de mercure est un noyau liquide, MAIS, comme plusieurs évolutionnistes nous racontent:

Mercure est trop petite, et l’opinion général est que Mercure aurait du être gelée depuis très longtemps.

Par conséquent le noyau de Mercure ne peut pas être liquide, et la théorie d’évolution du système solaire nous dit que Mercure ne peut pas avoir de champ magnétique. Mais elle en a un!

Donc j’ai probablement du vous perdre dans les détails ici, mais nous avons envoyé une sonde sur Mercure et Mercure a bel et bien un champ magnétique. Donc quelle est la version officielle pour démontrer que Mercure est plausible et que c’est normale qu’elle ait un champ magnétique dans la communauté scientifique?

…Un noyau d’acier pur aurait du geler il y a très longtemps, donc le meilleur candidat pour cette explication est que Mercure possède un Noyau de Souffre et D’acier solide…

Donc d’après la communauté scientifique (je vous dispense de toute l’explication compliquée), elle nous dit que le noyau de Mercure est un noyau d’acier et de souffre, et le noyau est donc non liquide. Mais le souffre est un élément très volatil, et comme expliqué précédemment, Mercure est la première planète en partant du soleil, et lors de la création du soleil, les éléments volatils tels que le souffre auraient du être exclus de la composition des planètes qui étaient proche de celui-ci.

Donc pour sauver Mercure de la théorie d’évolution du système solaire, Mercure doit forcément avoir du souffre dans son noyau, mais la théorie de la nébuleuse nous dit que vous ne pouvez pas avoir du souffre en étant aussi proche d’un jeune soleil.

Il existe d’autres méthodes, pour une planète d’avoir un champ magnétique autre que l’effet dynamo, mais certaines de ces théories proposent un champ magnétique qui ne dure pas pendant des milliards d’années comme le cas de la Terre ou de Mercure. Le seul moyen d’avoir un champ magnétique qui dure pendant des milliards d’années est la théorie de la dynamo, et Mercure nous dit non-non ça ne fonctionne pas.

Donc voila le seul moyen pour Mercure d’avoir un champ magnétique et une composition de Souffre (qui est un élément volatil):

asteroide heros solution

Ce que l’on ne vous dit pas sur Mercure:
1/ L’Evolution nous dit que Mercure ne peut pas être aussi dense.
2/ L’Evolution nous dit que Mercure ne peut pas avoir de champ magnétique.
3/ Essayer de sauver la théorie de l’évolution en utilisant les faits nous crée encore plus de problèmes.

Mercure… Une petite planète qui cause beaucoup de problèmes pour l’évolution, d’après 1 Corinthiens 1:27, 1:28 dans la bible… je trouve ça pas mal…

Non! Dieu a choisi ce que le monde considère comme une folie pour confondre les «sages», et il a choisi ce qui est faible pour couvrir de honte les puissants; Dieu a porté son choix sur ce qui n’a aucune noblesse et que le monde méprise, sur ce qui est considéré comme insignifiant, pour réduire à néant ce que le monde estime important.

La Planète Vénus

planete venus

Vénus est la 2ème planète en partant du soleil, c’est le 3ème objet le plus brillant dans le ciel après la Lune et le Soleil. Si vous regardez Vénus avec un télescope vous ne verrez pas grand chose de sa surface, voila à quoi ressemble la surface de Vénus d’après la NASA, une vision de Vénus sans ses nuages,

venus surface

Ce sont les nuages de Vénus qui font de cette planète un monde très hostile, l’atmosphère de Vénus est principalement à base de dioxyde de carbone, avec des nuages concentrés d’acide sulfurique. Vénus est le résultat d’un effet de serre gigantesque et c’est l’endroit le plus chaud du système solaire avec une température moyenne de 464 °C, et une pression atmosphérique d’environ 90 atmosphères terrestres, donc vous ne voulez pas respirer l’air sur Vénus. Il y a déjà  eu des engins qui ont atterris sur la surface de Vénus, mais ils n’ont pas survécus bien longtemps…

Vénus est souvent considérée être la sœur jumelle de la Terre, parce qu’elles se sont formées au même moment, plus ou moins au même endroit avec les mêmes matériaux, par les mêmes procédés naturels. Elles ont à peu près la même taille, la même masse et la même composition…

Problème

La Terre a une croute terrestre composée de plusieurs plaques tectonique alors que Vénus n’en a qu’une. Et La Terre a un champ magnétique alors que Vénus n’en a pas, bien que la théorie de la dynamo (comme expliquée ci-dessus avec l’exemple de Mercure) devrait s’appliquer à Vénus comme elle s’est appliquée sur Terre.

La surface de Vénus est relativement jeune et elle n’a pas d’érosions datant de milliards d’années. Donc si Vénus existe depuis des milliards d’années, on devrait voir ces milliards d’années sur sa surface, mais elle est relativement jeune.

D’après mon livre d’astronomie:
« Les scientifiques ont découvert une surface relativement jeune (en parlant de Vénus), guère plus de 500 millions d’années, et de nombreux signes d’une intense activité volcanique. »

Puis plus loin peut lire:

« Toutefois, d’autres formations typiquement vénusiennes, comme les coronae, sortes de réseaux de fractures concentriques, intriguent les géologues. Elles pourraient correspondre à des points chauds par lesquels le magma remonte depuis le manteau à la surface. Selon les spécialistes, le volcanisme vénusien est probablement encore actif. Mais le mécanisme qui a renouvelé sa surface voici 500 millions d’années reste inconnu. »

Donc Vénus est jeune?

venus surface jeune

Vénus tourne aussi dans le sens des aiguilles d’une montre (mouvement rétrograde, voir au dessus). C’est la chose qui a étonné la plupart des scientifiques dans les années 60, eh oui, Vénus tourne dans le sens opposé de la Terre. Le soleil se lève à l’ouest au lieu de se lever à l’est sur Vénus.

Donc, comment la théorie de formation du système solaire explique cela?
Vénus s’est formée d’après la théorie d’évolution du système solaire, mais il y a très longtemps… des choses se sont passées.

Explications proposées:
– Autrefois la gravité a été freinée par une sorte de gonflement de la planète.
– Mais Vénus n’a pas de gonflement, c’est pratiquement parfaitement rond.
L’explication d’aujourd’hui: Vénus s’est formée comme prédite par la théorie de formation du système solaire, et soudain, un astéroïde s’écrasa sur Vénus et la fit tourner dans l’autre sens (sens rétrograde), la solution:

asteroide heros solution

Pourtant, il n’y a aucune évidence d’une supposée collision entre Vénus et un astéroïde. En plus Vénus a une inclinaison de l’axe d’environ 3 degrés et elle est presque parfaitement perpendiculaire à son plan elliptique. Elle a l’orbite la plus circulaire du système solaire. La seule évidence qu’un astéroïde soit rentré en collision est que c’est la seule solution. Sinon Vénus contredirait l’évolution, donc la solution doit forcément être un astéroïde.

Ce que l’on ne vous dit pas sur Vénus:
1/ L’Evolution nous dit que Vénus devrait être similaire à  la Terre, mais elle n’a pas de champ magnétique et la structure de sa croute est très différente.
2/ Vénus est très jeune ou a un système inconnue de renouvellement de sa surface.
3/ Sa surface est évidemment jeune et non pas vieille de milliards d’années.
4/ Elle tourne dans le « mauvais » sens.

Maintenant lisez la suite et voyez les problèmes que pose la théorie d’évolution du système solaire : La Théorie de Formation du Système Solaire – Partie 2


Publié le 23 août, 2007 dans Astronomie, Espace.

Commentaires (2)

 

  1. Chapeau dit :

    Bon, j’ai forcément éclaté de rire en lisant çà : – L’explication d’aujourd’hui: Vénus s’est formée comme prédite par la théorie de formation du système solaire, et soudain, un astéroïde s’écrasa sur Vénus et la fit tourner dans l’autre sens (sens rétrograde) !

    Déjà la théorie du big bang, je n’y jamais cru, ensuite celle de l’astéroïde qui fit disparaître les dinosaures, je n’y crois pas non plus, mais le pire c’est la façon dont il arrive à les placer comme vérités, et je me rends compte de plus en plus que tout n’est que théorique, rien de prouver concrètement…C’est tout simplement hallucinant, comme la loi de la gravité, je pensais que c’est un fait établi, mais non ! c’est aussi une théorie qui s’est transformée en loi !

  2. Sedraoui dit :

    Bonsoir (excusez mes fautes d’orthographes) je voulais juste avoir quelque information sur votre niveau d’études comme sa et je voudrai vous connaitre un peu plus car vos recherches sont vraiment passionnante je vous félicite. Merci de me répondre le plus vite possible. Contredire des recherches faite par des centaines de chercheures pendant de longues années vous devez être quelqu’un de spécial (je pense que vous êtes plutôt plus d’une personne.

    Bref je vous refelicite.

    Cordialement, Un grand passionné de l’astronomie.

    P.S. : Vous pouvez me joindre sur mon adresse de messagerie

Laissez un commentaire