Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Attentats 9/11 mise en cause dans un rapport, la CIA se défend

Attentats du 11 Septembre: mise en cause dans un rapport, la CIA se défend

Source: Yahoo!

attentat du 11 septembre mise en cause dans un rapport

Par Alain JEAN-ROBERT AFP – Mercredi 22 aoùt, 16h10

WASHINGTON (AFP) – Mise en cause dans un rapport de 2005 pour ne pas avoir utilisé tous les moyens à  sa disposition pour lutter contre Al-Qaïda, la CIA a contre-attaqué estimant que ce document risquait surtout de « perturber » ceux qui « servent leur pays sur les lignes de front d’un conflit mondial ».
(Publicité)

A la demande insistante du Congrès, l’Agence américaine de renseignement a rendu public mardi un document interne de 19 pages accablant pour l’ancien directeur de la CIA George Tenet, accusé de n’avoir pas mis sur pied une stratégie globale de lutte antiterroriste.

L’ex-patron de la CIA connaissait le danger posé par Al-Qaïda avant les attentats du 11-Septembre mais a échoué à  préparer efficacement l’Agence à  combattre cette menace, affirme ce rapport rédigé par l’inspecteur général de la CIA, John Helgerson.

Le document déplore qu’avant les attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait près de 3.000 morts à  New York et Washington, aucun rapport de synthèse n’ait fait état de la menace terroriste aux Etats-Unis et que les données concernant Oussama ben Laden, le chef d’Al-Qaïda, n’aient pas été actualisées depuis 1993.

« Un nombre important de dossiers ont été traités de manière insuffisante, ou ne l’ont pas été du tout », regrette le rapport.

Le document évoque également les difficultés de collaboration avec les autres organismes de renseignement américain comme le FBI (police fédérale) et l’Agence pour la sécurité nationale (NSA). Entre 50 et 60 agents ont pu lire des rapports sur deux des pirates de l’air du 11-Septembre. Mais l’alerte n’a pas été donnée. « Il n’y avait pas de programme de surveillance cohérent et opérationnel », affirme le texte.

Ce n’est pas la première fois qu’un rapport souligne les manquements du système de renseignement américain et la plupart des critiques contenues dans ce document étaient connues. Une enquête diligentée par le Congrès notamment a abouti à  des conclusions analogues.

L’actuel directeur de la CIA, Michael Hayden, a regretté la publication de ce rapport. Cela risque « de perturber les agents qui servent leur pays sur les lignes de front d’un conflit mondial », écrit-il dans un communiqué. « Au minimum, cela va gaspiller du temps et de l’attention », ajoute-t-il.

« Il n’a jamais été question de faute professionnelle », affirme M. Hayden en prenant la défense de M. Tenet. Même si les responsables de la CIA n’ont pas pu empêcher les attentats du 11 septembre 2001, « ils ont empêché d’autres actes de terrorisme et ils ont sauvé des vies innocentes, dans notre pays et à  l’étranger », insiste-t-il.

Le rapport souligne d’ailleurs que « rien n’aurait pu permettre de prévoir ou d’empêcher les attentats du 11-Septembre ».

Mis directement en cause, M. Tenet a qualifié les conclusions du rapport de « complètement erronées ».

Désormais professeur à  l’université Georgetown de Washington, M. Tenet a estimé qu’avant même les attentats du 11-Septembre, la CIA avait « un plan solide » et déployé des « efforts extraordinaires » pour lutter contre le terrorisme.

Dans ses Mémoires, « At the Center of the Storm » (au coeur de la tempête), publiés récemment, M. Tenet s’était déjà  défendu en mettant en cause les « lenteurs bureaucratiques de l’administration ». Il indiquait qu’il avait tenté d’alerter la Maison Blanche, bien avant le 11-Septembre, afin qu’elle prenne plus au sérieux la menace terroriste.

M. Tenet expliquait dans son livre que la CIA était déjà  en crise lorsqu’il en a pris la tête en 1997 en raison de lignes budgétaires revues à  la baisse et d’un manque de moral des personnels de l’Agence.

Démissionnaire de la CIA en juin 2004, M. Tenet a reçu la Médaille de la Liberté, une des plus hautes distinctions américaines, des mains de George W. Bush en décembre 2004.


Publié le 23 août, 2007 dans Terrorisme.

Laissez un commentaire