Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

11.000 postes pas remplacés dans l’Education, Xavier Darcos

Environ 11.000 postes pas remplacés dans l’Education en 2008

Source: Yahoo!

xavier darcos ministre education

PARIS (Reuters) – Environ 11.000 postes ne seront pas remplacés à  l’Education nationale en 2008, annonce Xavier Darcos.

Le ministre de l’Education précise dans un entretien à  paraître ce jeudi dans Paris Match que seul le second degré connaîtra une baisse de ses effectifs et que les non-enseignants seront, en proportion, les plus concernés.

« L’Education nationale, qui représente à  peu près la moitié de la fonction publique, participera pour moitié à  l’allègement de 22.700 suppressions d’emplois dans l’Etat l’an prochain. »

« Donc environ 11.000 fonctionnaires partant à  la retraite ne seront pas remplacés », dit-il.

Dans le premier degré, l’Etat compte créer environ mille postes chaque année.

« Dans le second degré, il y aura des départs à  la retraite non remplacés: ce sont, en proportion, les fonctionnaires non enseignants -cadres, agents techniques ou administratifs-, qui représentent 20% des postes, qui seront le plus concernés », précise le ministre de l’Education.

Il attend 25.000 élèves de plus dans le premier degré et 25.000 de moins dans le second, soit au total 6,7 millions d’élèves en maternelle et en primaire et 5,4 millions dans les collèges et lycées.

Xavier Darcos estime qu' »on ne manque pas de professeurs », la France en comptant 83 pour 1.000 élèves dans le secondaire contre 66 en Allemagne et 60 au Royaume Uni.

« L’offre d’options est à  revoir », ajoute-t-il, car « on compte sur le territoire 500 professeurs d’allemand sans élèves. Même situation pour le portugais. De même pour certaines options désertées dans certaines sections professionnelles ».

Xavier Darcos déclare également qu’alléger les emplois du temps « est d’autant plus nécessaire qu’il n’y a pas de corrélation entre le temps passé et la réussite ».

« Comme tous les pays du monde, la France doit rationaliser les études, avec plus de suivi individuel et moins d’options », dit-il.

« Attention, en particulier aux filières sans débouché évident. Je pense à  ‘ES’ (économique et social). Elle attire beaucoup d’élèves qui occupent ensuite de grands amphis mais se retrouvent avec des diplômes de droit, psychologie, sociologie… sans toujours un emploi à  la clef », poursuit-il.


Publicité
Publié le 23 août, 2007 dans Actualité.

Laissez un commentaire