Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Danger que représente Nicolas Sarkozy…

Le Danger que représente Nicolas Sarkozy

Lisez cette article: Sarkozy Danger Majeur, sur Syti.net, ou vous comprendrez exactement qui il est et pour qui il travaille, parce que nous savons qu’il ne travail pas pour le peuple français, Sarkozy répond aux attentes des banquiers et des sociétés secrète.

sarko mega sourire

Autres très bons articles de Syti.net sur Nicolas Sarkozy:
Sarkozy équipe les policiers avec le Taser
L’axe Bush-Sarkozy
– Le Sarkoscope, des images qui en disent long sur Nicolas Sarkozy
L’émergence du libéral-fascisme

Ce qu’il fera – Le vrai programme de Sarkozy

Source: © Syti.net

– Baisse des impôts pour les riches et pour les entreprises. Cela sera compensé en creusant encore plus le déficit public et l’endettement de la France, ou bien en augmentant la TVA, l’impot le plus inégalitaire car non dégressif pour les bas revenus.

– Démantèlement du droit du travail, CPE pour tout le monde, précarité généralisée, avec un licenciement possible pendant 2 ans, sans justificatif ni recours.

– Retraite à  70 ans, et encouragement des retraites privées (fond de pension) pour ceux qui souhaitent partir plus tôt à  la retraite et dans de meilleures conditions

– Semaine de 48 heures (alignement sur la norme européenne), et autorisation des heures supplémentaires jusqu’à  70 heures par semaine (opt-out, comme en Angleterre)

– Suppression des charges sociales sur les heures supplémentaires, ce qui encouragera les entreprises à  recourir aux heures supplémentaires plutôt qu’embaucher

– Obligation d’effectuer un « travail d’utilité collective » (des travaux forcés payés moins que le SMIC) pour les bénéficiaires de minima sociaux

Restauration du service national obligatoire pour les jeunes

– Adoption de la constitution européenne par le parlement, sans consulter les Français par référendum

– Privatisation d’EDF, de la SNCF, de la Poste. ANPE remplacée par des agences privées pour le placement des chômeurs.

Autorisation des OGM. (Nicolas Sarkozy est le seul candidat à  la présidentielle à  ne pas s’être engagé à  un moratoire sur les cutures d’OGM).

Discrimination positive et encouragement du communautarisme

Immigration choisie, c’est à  dire appel à  l’immigration quand le rapport entre l’offre et la demande sur le marché du travail est défavorable aux entreprises, risquant ainsi de les obliger à  augmenter les salaires

– Suppression de la séparation des églises et de l’état, pour permettre aux lieux de culte d’être financées par l’argent du contribuable

Réduction du nombre d’enseignants, réduction du budget de l’éducation nationale, l’argent restant devant être partagé avec les écoles privées (suppression de la loi Falloux)

– Augmentation du budget militaire pour renforcer les capacités de la France à  participer aux guerres des Etats-Unis, au grand bénéfice des multinationales de l’armement, notamment Dassault (dont le PGD Serge Dassault est député UMP et sarkozyste convaincu), et Lagardère (dont le PDG Arnaud Lagardère est le parrain d’un fils de Sarkozy).

Extension des pouvoirs présidentiels, au détriment du premier ministre et du parlement

Généralisation des machines à  voter, afin de pouvoir truquer les futures élections (l’histoire des machines diebold)

– Modification probable du jeu électoral en autorisant à  nouveau les entreprises à  financer les partis politiques, et en légalisant les publicités politiques à  la télévision (comme aux USA), afin de donner l’avantage au parti le plus riche, c’est à  dire le plus favorable aux intérêts des multinationales afin de bénéficier de leur « générosité »

– Généralisation de la vidéosurveillance « intelligente », avec détection automatique des comportements interdits ou jugés suspects y compris pour les infractions anodines, comme allumer une cigarette dans un lieu public. La vidéosurveillance « intelligente » aura pour effet de multiplier les bavures policières (comme l’assassinat d’un jeune brésilien par la police à  Londres après les attentats)

– Fichage des enfants dès la maternelle, pour repérer les « futurs délinquants ».
(En tant que ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy avait prévu de faire adopter cette mesure début 2007, mais il l’a finalement retirée à  cause de la polémique qu’elle pouvait susciter avant l’élection présidentielle)

Création de prisons privées, comme dans le film « Fortress ». Aux Etats-Unis, un tiers des prisons sont déjà  privées, et l’un des buts de la répression est désormais de gonfler les profits des sociétés qui gèrent ces prisons et qui sont rémunérées en fonction du nombre de prisonniers.

Et à  plus long-terme:

Arrestations préventives, comme dans « Minority Report », avec emprisonnement des personnes en raison des crimes qu’elles « pourraient commettre » en fonction de probabilités établies par la police grâce au recoupement des fichiers informatiques publics et privés. Ces fichiers enregistrent de multiples données qui permettent de presque tout savoir sur chaque individu (consommation, déplacements, fréquentations, situation professionelle, financière, familiale, santé, horaires et habitudes de vie, lectures et sites internet consultés, caméras de surveillance, etc)

Utilisation du terrorisme comme prétexte pour rendre obligatoire le marquage de chaque citoyen avec une puce électronique insérée sous la peau et lisible par un scanner ou par satellite.

Avec Nicolas Sarkozy, vivre en France deviendra un cauchemar digne des visions les plus sombres de la science-fiction, comme « 1984 » de George Orwell ou « un bonheur insoutenable » d’Ira Levin. Une minorité de privilégiés vivront dans l’opulence et à  l’abri de la répression, tandis que le reste de la population vivra dans la misère et dans la peur (peur de la répression, peur des délinquants, peur des attentats, peur de perdre son misérable emploi ou son logement).


Publié le 17 août, 2007 dans Sarkozy.

Laissez un commentaire