Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Pédophile Présumé Relâché

Les magistrats de l’USM répondent aux policiers de Synergie

commissariat de police

PARIS (AFP) – L’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) a vivement réagi jeudi aux critiques du syndicat policier Synergie-Officiers, accusé de « bafouer l’autorité judiciaire » en dénonçant la remise en liberté d’un pédophile présumé à  Créteil.

« Il est inacceptable qu’un syndicat de policiers se permette de commenter une décision de justice » (on est libre non?! Il l’ouvre si il veut, surtout quand il a raison), a estimé Laurent Bedouet, secrétaire général de l’USM, interrogé par l’AFP.

« On se plaint d’une absence de respect de l’autorité et les premiers à  bafouer l’autorité judiciaire, ce sont les syndicats de policiers« , a ajouté le magistrat.

L’USM a aussi précisé que le juge des libertés et de la détention (JLD) n’avait pas été saisi dans ce dossier, contrairement à  ce qu’a affirmé Synergie-Officiers dans son communiqué.

Le syndicat policier s’est dit jeudi « scandalisé par la remise en liberté par le JLD » d’un pédophile présumé, mis en examen mardi soir à  Créteil pour des agressions sexuelles sur mineurs.

« Je n’ai jamais été saisie, je n’ai jamais eu ce dossier », a de son côté souligné Françoise Barbier-Chassaing, JLD de permanence mardi soir à  Créteil.

Le parquet de Créteil, qui avait requis le placement en détention provisoire du suspect, âgé de 50 ans, a décidé dès mercredi de faire appel de son placement sous contrôle judiciaire, assorti d’une obligation de soins.

L’USM a aussi rappelé que « la loi Clément de mars 2007 a de nouveau restreint les conditions de placement en détention provisoire ».

Conclusion

Vous feriez mieux de penser pourquoi ils relachent les criminels et les pédophiles dans la nature, il y a une raison à  ça, tout comme il y a une raison de pourquoi les jeunes jouent à des jeux violent (GTA etc…). Il n’y a pas de justice parce qu’il n’y a pas de justicier. Mais où est Zorro?


Publié le 13 août, 2007 dans Pédophilie.

Commentaires (1)

 

  1. La loutre des bois dit :

    « il y a une raison de pourquoi les jeunes jouent à des jeux violent (GTA etc…). »

    Dans le genre grand n’importe quoi.. c’est la cerise sur le gâteau.

    “Il est inacceptable qu’un syndicat de policiers se permette de commenter une décision de justice” (on est libre non?! Il l’ouvre si il veut, surtout quand il a raison)

    Non Monsieur on est pas libre, pas quand on représente une autorité judiciaire, il y à ce que l’on appel un devoir (et pas un droit, nuance) de réserve, si le poulet veut caqueter alors il le fait, mais pas dans la basse cours du coq. HEUREUSEMENT que les flics n’ont pas le pouvoir de commenter… vu l’état d’esprit facho de certains… oui je sais c’est mal de faire une généralité… mais c’est ENCORE plus mal de mêler un JEU VIDEO aux pédophiles.

    Merci d’arrêter l’amalgame.

    PS : c’est zorro avec deux R

Laissez un commentaire