Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Réserve Fédérale Prolonge le Statu Quo Monétaire

La Fed prolonge le statu quo monétaire

Source: Yahoo!

ben bernanke directeur de la fed
Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale américaine

WASHINGTON (Reuters) – La Réserve fédérale américaine a décidé de ne pas modifier sa politique monétaire et a indiqué que l’inflation restait sa principale préoccupation même si les risques qui pèsent sur l’économie ont « quelque peu » augmenté.

Cette décision, largement anticipée, laisse le taux des fonds fédéraux à  5,25%, niveau auquel il est resté fixé depuis juin 2006 après 17 relèvements successifs d’un quart de point.

Dans son communiqué, l’institut d’émission prend acte de la volatilité des marchés financiers et du durcissement des conditions de crédit pour les ménages et les entreprises mais estime que l’économie devrait continuer de croître à  un rythme modéré au cours des prochains trimestres.

« La croissance économique a été modérée au cours des six premiers mois de l’année. Les marchés financiers ont été volatils ces dernières semaines, les conditions de crédit ont été resserrées pour certains ménages et certaines entreprises et la correction du marché immobilier se poursuit », peut-on lire dans le document.

« Néanmoins, l’économie devrait continuer à  progresser à  un rythme modéré au cours des prochains trimestres, soutenue par une croissance solide du marché de l’emploi et des revenus, ce dans le cadre d’une économie mondiale solide », ajoute le texte.

La décision de la Fed intervient alors que les marchés financiers mondiaux ont récemment enregistré d’importants mouvements de consolidation en réaction aux difficultés croissantes du marché du crédit immobilier à  risque aux Etats-Unis.

A la lecture du communiqué, Wall Street s’est retournée à  la baisse, les opérateurs ayant manifestement déploré la mention de la Fed sur l’inflation, avant de repartir en territoire positif.

De même, après une réaction initiale négative, le marché des Treasuries s’est orienté dans le vert.

De son côté, le dollar restait inchangé face à  un ensemble de devises.

INFLATION CONTENUE

Les économistes et les analystes craignent que la crise du « subprime » se propage au reste de l’économie et que les détériorations des conditions du marché du crédit s’étendent à  l’ensemble du système financier.

Les derniers indicateurs macroéconomiques américains ont laissé penser que la croissance de la première économie mondiale ralentissait après une nette accélération au deuxième trimestre, période au cours de laquelle le produit intérieur brut a augmenté de 3,4%.

La semaine dernière, le département du Travail a annoncé que 92.000 emplois non-agricoles avaient été créés en juillet, beaucoup moins que prévu.

Par ailleurs, si les derniers chiffres de l’inflation ont pu rassurer la Fed, ceux de la productivité du deuxième trimestre publiés ce mardi ont déçu.

Avez-vous comprit?

Moi non, lol. J’ai rien compris, je ne suis pas un expert de l’économie, je n’ais même aucune idée de comment cela fonctionne… Mais ce n’est pas une raison de ne pas se renseigner n’est ce pas?

Donc voyons voir ce que tout ce charabia veut dire.

Et d’abord, qu’est ce que l’inflation? Vous savez? Moi je ne sais pas, ok? Y a pas de honte à  ne pas savoir, comment est-ce que j’ai appris tout cela?? C’est en acceptant nôtre propre ignorance que l’on devient quelqu’un, et c’est vrai. Personne ne peut renier cela, nous sommes tous ignorants à  la base! On ne nait pas avec une intelligence suprême, NON! On nait avec une ignorance suprême et c’est notre boulot que d’apprendre et de se forger une idée, un caractère, une personnalité, une logique et une spiritualité dans ce monde.

Donc qu’est ce que l’inflation?

Tout est intuitif dans ce monde ou ce serait trop compliqué, il suffit de quelques secondes pour comprendre une chose simple que l’on a jamais voulu/pu comprendre. Par contre il faut attendre plusieurs années avant d’avoir ces « quelques secondes d’explications », ou alors précipitez les choses, ce que je vous conseil, renseignez vous sur tout ce que vous ne savez pas, eh oui je sais ça en fait un sacré paquet.

inflation usa 1914-2007

C’est pas si facile que ça… La source est encore nôtre ami de la propagande, Wikipedia sur l’inflation, défois Wikipedia est à  côté de la plaque ou alors complétement faux, ou confu, mais cela reste rare.

On appelle inflation une hausse persistante, générale, et autoentretenue des prix des biens et services, à  qualité égale. Elle est généralement mesurée par l’Indice des prix à  la consommation (IPC).

L’inflation est une hausse généralisée et persistante (donc cumulative) du niveau général des prix des biens de consommation, se répercutant sur les anticipations des agents économiques (les entreprises sachant que les prix n’arrêteront pas d’augmenter ne veulent pas rester à  la traîne et augmentent leurs propres prix par anticipation).

Employé seul, le terme d’inflation fait référence à  la seule hausse de prix des biens de consommation, à  l’exclusion de la hausse des prix des actifs (financiers, immobilier,…).

Comprendre l’inflation

La fonction principale de la monnaie est de permettre des transactions monétaires (La personne qui a fait cet article sur wikipédia est super futé).

[… Si la population échange deux fois plus de biens de consommation, par rapport à  une situation de référence, elle a besoin de deux fois plus de monnaie …]

L’inflation est donc un indicateur important pour l’économie, relié directement:
– au « coùt de la vie » et donc au bien-être matériel de la population ;
– à  la croissance économique ;
– à  la richesse relative d’un pays et/ou d’une zone monétaire par rapport aux autres pays, utilisateurs d’une autre monnaie (toute chose égale par ailleurs, l’inflation peut conduire à  la dépréciation de la monnaie, c’est-à -dire que son taux de change diminuera sur le marché monétaire).

Théoriquement, l’inflation peut donc être la conséquence logique des deux cas suivants :
À abondance de marchandises fixe, lorsque trop de monnaie est émise. Le surcroît de monnaie peut être dù à  une émission massive par l’État (l’illustration la plus marquante de ce facteur pourrait être la situation financière de l’Allemagne au début des années 1920). Le système de crédit est quant à  lui un instrument de création monétaire moins direct que la « planche à  billet ». Dans ce cas, la création de monnaie est faite par les banques privées (Réserve Fédérale). Lorsque les banques prêtent de l’argent à  un agent économique, ce dernier le dépense en achetant des biens et services à  un autre agent qui dépose une partie importante de cet argent en banque. La banque peut alors prêter à  nouveau cet argent à  un autre agent. Les clients ont toujours plus d’argent sur leur compte que la banque privée n’a de billets de banque émis par l’État. Lorsque L’endettement des ménages, des entreprises ou de l’État s’accroit, la masse monétaire s’accroit. De là  donc l’intérêt de contrôler l’évolution du niveau d’endettement en fixant un taux d’intérêt de référence.

– À masse monétaire fixe, lorsque la production chute ou que les échanges augmente. Si la production de biens double à  quantité de monnaie constante, les prix des biens chutent. Historiquement ce n’est qu’avant l’apparition de la création monétaire publique et privée, lorsque le stock de monnaie était fixe, que les variations de la production ont joué un rôle sensible.

A contrario, pour que l’économie connaisse une désinflation (baisse relative de l’inflation) ou a fortiori une déflation, deux facteurs principaux entrent en compte :
À abondance de marchandises fixe, si la quantité de monnaie diminue, les prix baissent.

Conclusion

En gros le prix des biens augmentent et ils font plus de billets. Ou alors l’inverse, le prix des biens diminues et alors ils réduisent la valeur de l’argent en circulation.

Si j’ai pas compris, si vous pouvez me corriger ce serait super :D


Publié le 9 août, 2007 dans La Fed.

Commentaires (2)

 

  1. Desty Nova dit :

    Cet article a presque un an et j’ai évolué depuis et je vois votre point.

  2. remy1324 dit :

    T’a conclusion est fausse car si le prix des biens augmentent, l’Etat va augmenté les taux d’intérèts pour que les individus épargne, et va de plus appliquer une politique de rigueur (salariale notamment), ainsi la masse monétaire en circulation va diminuée, de la sorte la valeur de celle-ci sera donc plus important, et ce qui entrainera une baisse des prix. Cette analyse est néoclassique mais a leur actuel c’est elle qui est constament utilisé lorsqu’il y a de l’inflation.

Laissez un commentaire