Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

18 Mois que Sarkozy Négocie avec Kadhafi

Le contrat d’armes avec la Libye en négociation depuis 18 mois selon Sarkozy

Source: Yahoo! – Sarkozy négociait alors qu’il n’était pas président de la république française?!

sarko vacance

WOLFEBORO (AFP) – Le contrat de ventes d’armes signé entre le groupe européen EADS et la Libye était en négociation « depuis 18 mois », bien avant la libération de six infirmières et médecin bulgares, a déclaré dimanche le président français Nicolas Sarkozy à  Wolfeboro (New Hampshire, nord-est).

« Ce contrat, ça fait 18 mois qu’on en discute, la transparence elle était totale » (pardon?!?!), a affirmé le président français, au cours d’un point de presse organisé devant la mairie de cette bourgade de la Nouvelle Angletterre où il passe des vacances depuis jeudi soir.

Le groupe d’aéronautique et de défense « EADS discutait, avec toutes les autorisations nécessaires, depuis 18 mois », a souligné M. Sarkozy.

« Il n’y a plus d’embargo avec la Libye, ni tacite ni explicite (BIEN explicite) », a-t-il rappelé.

« Quand un pays va vers une normalisation (…), renonce au terrorisme, je préfère que l’on aide ce pays à  aller vers la démocratisation »
(George Bush ou Gordon Brown numéro 2 le Sarkozy), a-t-il ajouté.

L’annonce de ce contrat avec la Libye, peu après la libération d’un médecin et de 5 infirmières bulgares détenus pendant 8 ans (encore ces infirmières bulgares, encore ce fameux prétexte pour enfant de 4 ans), avait provoqué les soupçons de l’opposition en France.

Elle a accusé le gouvernement français de n’avoir pas fait preuve de « transparence » et laissé entendre que la libération des infirmières avait pu faire l’objet d’un marchandage secret avec Paris.

Pour le président français, il n’y a pas lieu à  polémique.

« Qu’est ce qu’on va me reprocher ? De trouver des contrats ? De faire travailler des entreprises françaises ? (De Gagner de l’argent?) », a-t-il lancé, devant une vingtaine de journalistes de la presse française et internationale.

La polémique a enflé vendredi après l’annonce par Tripoli de la signature d’un contrat d’armement avec EADS pour l’achat de missiles Milan pour 168 millions d’euros et pour un système Tetra de communication radio pour 128 millions d’euros.

Le fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam, a également affirmé samedi que le contrat d’armement n’était « pas une contrepartie » dans un entretien à  l’AFP.

Publié le 8 août, 2007 dans Monde.

Laissez un commentaire